Héroïne gratuite: la Norvège va franchir le pas

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Héroïne gratuite: la Norvège va franchir le pas

Publié le 12/08/2018 à 17:35 - Mise à jour à 17:36
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les autorités norvégiennes ont annoncé qu'elles vont tester la prescription d'héroïne aux toxicomanes les plus marginalisés. Le pays, malgré sa faible délinquance, est gravement touché par la consommation des drogues dures.

Le pays va franchir le pas et faire tomber un tabou: la Norvège a annoncé qu'elle allait tester la prescription d'héroïne gratuite pour certains toxicomanes identifiés par les autorités sanitaires. Selon le journal norvégien Afteposten qui en fait l'annonce, la mesure pourrait concerner environ 400 personnes.

C'est la Direction norvégienne de la santé qui sera chargée de sélectionner les bénéficiaires, de mettre au point le système de distribution et de calculer le coût de la mesure. D'après les premiers éléments connus, la prescription de la drogue dure concernera les toxicomanes les plus marginalisés, avec le but d'améliorer à court terme leur qualité de vie, voire de réduire la mortalité chez cette population, et baisser au passage la criminalité liée à la consommation de drogues.

Les concernés potentiels devront cependant être patients car les premières doses d'héroïne gratuite ne seront pas délivrées avant 2020.

Lire aussi: Hospitalisée, la chanteuse Demi Lovato aurait fait une overdose d'héroïne 

Malgré sa prospérité économique et sa faible délinquance, la Norvège fait face à de graves problèmes d'addiction aux drogues dures dans sa population. Selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, le pays affiche le troisième taux européen de morts par overdose avec 81 surdoses fatales pour un million d'habitants en 2015 derrière l'Estonie (132) et quasiment au même niveau que la Suède (82).

Ce type de thérapie radicale est déjà testé en Suisse, aux Pays-Bas ou au Danemark. Elle n'existe pas en France où le traitement pour lutter contre l'addiction peut passer par la prescription de produits substitutifs comme la buprénorphine et sa version commerciale, le Subutex. Ce dernier, faisant l'objet d'un trafic, est devenu le principal opiacé consommé dans l'Hexagone… devant l'héroïne.

Voir aussi: 

Cocaïne et héroïne en plein essor: les tendances inquiétantes de la drogue en France

De retour de Disneyland Paris, un couple se fait arrêter avec 10 kilos d’héroïne 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La Norvège va tester la prescription gratuite d'héroïne.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-