Ile-de-France: des plaques personnalisées pour financer le code de la route

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ile-de-France: des plaques personnalisées pour financer le code de la route

Publié le 08/07/2016 à 14:28 - Mise à jour à 14:31
©Bob Hall/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La région Ile-de-France a validé vendredi l'idée de proposer des plaques d'immatriculation personnalisées aux conducteurs. La mesure doit permettre de financer le code de la route pour certains jeunes, mais doit d'abord recueillir l'approbation de l'Etat.

Vendre des plaques d'immatriculation personnalisées pour financer la gratuité de l'apprentissage du code de la route pour les apprentis, lycéens, décrocheurs et jeunes en insertion: la région Ile-de-France a validé ce vendredi 8 une des promesses de campagne de Valérie Pécresse, mais qui reste encore à l'état de principe.

L'immatriculation des voitures étant du domaine de l'Etat, les élus du conseil régional n'ont pu que mandater leur présidente pour "négocier avec le gouvernement l'instauration d'une possibilité de personnalisation des plaques minéralogiques pour les véhicules immatriculés en Ile-de-France ".

Selon l'exposé des motifs du rapport, "compte tenu du nombre de voitures circulant en IDF (5 millions de voitures particulières) et des centaines de milliers de voitures immatriculées chaque année, la mise en place d'une personnalisation des plaques d'immatriculation pourrait rapporter 10 millions d'euros par an".

Pour Patrick Karam, vice-président en charge de la jeunesse, "ce dispositif répondra à un véritable besoin". C'est selon lui, "une solution qui marche chez les pays voisins" (Belgique, Royaume-Uni).

L'opposition a critiqué un rapport "flou" selon les radicaux de gauche, "d'une pauvreté affligeante" pour le FN, "qui se situe dans une logique de communication" pour "engager un bras de fer avec l'Etat", selon le Front de Gauche.

Les écologistes ont estimé qu'il s'agissait "de créer un nouveau besoin complètement futile propre à la société de consommation", le PS s'est interrogé sur l'avenir du dispositif si l'Etat refusait la personnalisation des plaques.

L'UDI a salué une "solution audacieuse" et le Modem un mesure "concrète".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mesure est censée rapporter 10 millions d'euros par an.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-