Immigration: de "vrais progrès" dans l'intégration des immigrés musulmans dans la population européenne

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Immigration: de "vrais progrès" dans l'intégration des immigrés musulmans dans la population européenne

Publié le 25/08/2017 à 09:42 - Mise à jour à 09:56
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'intégration des immigrés de confession musulmane fait de "vrais progrès" en Allemagne, France, Royaume-Uni, Suisse et Autriche, malgré les obstacles dans l'éducation et l'accès à l'emploi, selon une étude de l'institut allemand Bertelsmann.

Une étude, réalisée par la fondation allemande Bertelsmann, s'est intéressée à l'intégration des immigrés musulmans en Europe dans cinq pays différents (France, Suiss, Allemagne, Royaume-Uni et Autriche). Les résultats montrent de "vrais progrès" dans l’intégration, malgré les obstacles dans l’éducation et l’accès à l’emploi, ainsi que face aux attitudes xénophobes.

L’institut a retenu plusieurs indicateurs comme le niveau d’éducation, l’emploi et la rémunération, le lien exprimé avec le pays d’accueil ou encore le temps libre passé avec des non-musulmans. "Cette intégration couronnée de succès est d’autant plus notable qu’aucun de ces cinq pays n’offre des moyens structurels adéquats permettant une participation (à la société) et que les musulmans sont confrontés à un rejet ouvert de la part d’environ un cinquième de la population", se félicite l'un des auteurs de l'étude.

Les constatations, présentées jeudi 24, montrent qu’à la seconde génération, 67 % des descendants d’immigrés se disant de confession musulmane poursuivent leurs études au-delà du lycée (17 ans). La France est d'ailleurs saluée dans ce domaine pour son faible taux d'interruption de scolarité à cet âge qui n'est que de 11% alors qu'en Allemagne il s'élève à 36%. En revanche, notre pays est pointé du doigt en ce qui concerne la "discrimination sur le marché du travail". Celle-ci se traduit par un taux de chômage de 14 % pour les immigrés de confession musulmane (contre 8% pour le reste de la population).

"L’islam n’est pas un obstacle à l’intégration. Les musulmans, même très religieux, apprennent une nouvelle langue et cherchent à atteindre des hauts niveaux d’éducation tout autant que d’autres immigrés… Quand l’intégration ne fonctionne pas, c’est souvent dû aux conditions de l’État en question", rapporte l'étude.

Au sujet de la xénophobie, là encore la France s'en sort mieux que ses voisins européens: ainsi, 14% des Français interrogés disent "ne pas vouloir de voisins musulmans". Ils sont 21 % au Royaume-Uni, 19 % en Allemagne, 17 % en Suisse et 28% en Autriche.

Les musulmans représentent environ 5% de la population en Europe de l’ouest, rappelle l’étude qui assure que les personnes peuvent "cohabiter sans problème". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au sujet de la xénophobie, la France s'en sort mieux que ses voisins européens.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-