Infos utiles et fessée: le "livret des parents" est arrivé (DOCUMENT)

Infos utiles et fessée: le "livret des parents" est arrivé (DOCUMENT)

Publié le 12/04/2016 à 10:40 - Mise à jour à 10:46
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un livret destiné à répondre aux questions et inquiétudes des futurs parents est envoyé à tous les couples attendant un enfant depuis lundi. Un document de 16 pages regorgeant de conseils et autres contacts utiles édité par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

Que faire, comment et quand? Grand moment de bonheur dans une vie, l'attente de son premier enfant fait aussi et surtout naître de nombreuses questions pour les futurs parents. C'est pour y répondre et leur apporter des "ressources sur lesquelles s'appuyer" que le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes envoie depuis lundi 11 à tous les couples un Livret des parents  entre les quatrième et cinquième mois de grossesse.

"Il n’y a pas de méthode toute faite pour devenir parent, pas de règle toute faite qu’il suffirait d’appliquer, mais il existe des ressources sur lesquelles s’appuyer", entame ainsi ce livret de 16 pages destiné à rassurer les futurs parents. L'objectif, est de "déculpabiliser les parents et (d')insiste(r) sur la parentalité", a précisé Laurence Rossignol lors de la présentation à la presse du livret, début avril. Et la ministre avait également précisé au passage que le document s'adressait bien "aussi aux mères qui vivent seules leur grossesse".

Des numéros et adresses utiles, beaucoup d'information et de pédagogie: le livret se veut plutôt consensuel, sorte de recueil compulsant les conseils précieux que peuvent prodiguer parents et grands-parents à leurs enfants qui attendant un bébé. Mais un point a soulevé un début de polémique.

Le paragraphe intitulé "Et les recours aux punitions corporelles?" a ainsi été diversement accueilli. Salué par les opposants à la fessée (ou la gifle), il a été fraîchement accueilli par d'autres. Un sujet sur lequel le gouvernement s'est refusé à légiférer, notamment après que la France ait été condamnée par le Conseil de l'Europe en mars 2015, mais qu'il tente de faire passer par une espèce de "soft power". Il s'agit ainsi de sensibiliser, plus que de sanctionner ou pointer du doigt, les futurs parents.

(Lire ci-dessous la version dématérialisée du Livret des parents)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'objectif de ce livret est de "déculpabiliser les parents et (d')insiste(r) sur la parentalité", selon la ministre Laurence Rossignol.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-