La "Nuit du doute" va déterminer le début du Ramadan 2019 en France

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La "Nuit du doute" va déterminer le début du Ramadan 2019 en France

Publié le 02/05/2019 à 11:27 - Mise à jour à 11:37
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le CFCM a fixé à samedi 4 mai la "Nuit du doute" qui doit déterminer la date du début du Ramadan. Le jeûne pourrait donc commencer dimanche 5 ou lundi 6.

Comme tous les ans, les Français de confession musulmane attendent de savoir quand va débuter le Ramadan. La date exacte du début du mois sacré de l'islam sera déterminée lors de la "Nuit du doute" qui a été fixée au samedi 4 mai par le Conseil français du culte musulman.

"Dans la volonté d’unir les musulmans de France dans toute leur diversité, le début du jeûne du mois de Ramadan sera déterminé durant la «Nuit du doute», fixée ce samedi 4 mai, correspondant au 29ème jour du mois de Chaabane à la mosquée de Paris", a fait savoir sur Twitter Ahmet Ogras, le président du Conseil français du culte musulman.

La "Nuit du doute" consiste à déterminer si le croissant de Lune, indiquant le changement de mois dans le calendrier lunaire, est visible (ce qui indique le début du Ramadan) ou pas (ce qui indique qu'il faut encore attendre un jour). Celui de cette année pourrait donc débuter soit dimanche 5 mai soit lundi 6 mai.

Lire aussi – "Nuit du doute": bientôt une date de début pour le Ramadan

"Le CFCM profite de ce mois béni pour inviter les musulmans de France à multiplier les prières et les actes de piété, notamment en faveur des plus démunis, et pour une plus grande solidarité avec nos compatriotes de toute confession et de tous courants de pensées", a expliqué l'institution dans un communiqué de presse.

Durant le Ramadan, un des piliers de l'islam, les croyants sont invités à s'abstenir de boire, de manger et d'avoir des relations sexuelles, de l'aube -dès que l'on peut "distinguer un fil blanc d'un fil noir" dit le Coran- jusqu'au coucher du soleil.

Le jeûne est prescrit aux musulmans pubères, mais des dispenses sont prévues pour les voyageurs, les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou venant d'accoucher. Des compensations sont possibles pour les personnes empêchées ou dispensées (jeûne effectué ultérieurement, dons aux nécessiteux...).

Voir:

Début du ramadan, dans un climat politique toujours tendu sur l'islam

Ramadan 2018: que manger et comment à l'heure de rompre le jeûne

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Ahmet Ogras, le président du Conseil français du culte musulman, a annoncé la "Nuit du doute" pour le samedi 4 mai.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-