L'année 2015 marquée par une forte hausse des décès

L'année 2015 marquée par une forte hausse des décès

Publié le 19/01/2016 à 12:48 - Mise à jour à 13:01
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Au 1er janvier 2016, la France comptait 66,6 millions d’habitants, selon les chiffres du recensement dévoilés ce mardi par l’Insee. Avec une baisse notable des naissances et un nombre de décès au plus haut depuis la Seconde guerre mondiale, 2015 est une mauvaise année sur le plan démographique.

La France métropolitaine et les départements d'outre-mer comptaient 66,6 millions d'habitants au 1er janvier 2016, une croissance de 247.000 personnes (+0,4%) sur un an, marquée par une hausse des décès et une baisse des naissances, a annoncé ce mardi 18 janvier l'Insee. A cette date, la population de la métropole s'élevait à 64,5 millions d'habitants, précise l'institut dans son bilan démographique 2015.

La croissance annuelle a été quasi exclusivement portée par le solde naturel (différence entre les naissances et les décès), même si ce solde est le plus bas depuis quarante ans (+200.000). La France a enregistré 600.000 décès l'an dernier, une "forte hausse" par rapport à 2014 (+41.000, soit +7,3%) mais aussi un nombre de morts "à son plus haut depuis la Seconde guerre mondiale".

Ce bond s'explique par l'augmentation du nombre de personnes de 65 ans et plus, et par la hausse des taux de mortalité après 65 ans, due à trois épisodes sanitaires en 2015: grippe au premier trimestre, canicule en juillet et vague de froid en octobre. Conséquence, l'espérance de vie à la naissance diminue, de 0,4 an pour les femmes et de 0,3 an pour les hommes. En 2015, une femme peut espérer vivre 85 ans et un homme 78,9 ans.

"On ne peut pas dire que cette baisse marque un coup d'arrêt dans la tendance à la hausse de l'espérance de vie", relève l'Insee. Depuis 20 ans, elle a augmenté de 3,1 ans pour les femmes et de 5,1 ans pour les hommes.

Quant à la baisse des naissances, "elle n'a rien d'exceptionnel", assure l'Insee. D'une part, elle est faible, avec 19.000 naissances en moins en 2015 (-2,3%), d'autre part, la natalité reste à un niveau élevé, avec 800.000 nouveau-nés. "De telles fluctuations ont été observées dans le passé", ajoute l'institut.

La baisse s'explique par la diminution du nombre de femmes en âge de procréer depuis 1995 et le léger recul de la fécondité en 2015: 1,96 enfant par femme, contre 2 en 2014.

Néanmoins, l’Irlande et la France restent depuis 1999 les deux pays européens les plus féconds.

Enfin, on estime que 239.000 mariages ont été célébrés en 2015, accusant un léger recul, dont 8.000 entre personnes de même sexe, contre 10.522 l'année précédente.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon l'Insee, la France comptait 66,6 millions d’habitants au 1er janvier 2016.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-