Le slogan de KFC victime collatérale du coronavirus

Le slogan de KFC victime collatérale du coronavirus

Publié le 26/08/2020 à 10:48
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
« Bon à s’en lécher les doigts » : Kentucky Fried Chicken, plus connu sous le nom de KFC, annonce la suppression temporaire de son slogan historique.
 
La chaîne de fast-foods en version poulet frit rend cette décision valable dans le monde entier à partir de lundi 31 août, et jusqu’à nouvel ordre. A l’heure des masques, du lavage systématique des mains et autres gestes barrières, se lécher les doigts lorsque l’on mange dans un endroit public fait plutôt mauvais genre.
 
« Nous nous trouvons dans une situation unique, avec un slogan emblématique qui ne correspond pas tout à fait à l’environnement actuel »
 
KFC a rendue publique cette décision par un communiqué signé de la directrice marketing du groupe. La chaîne reconnaît qu’effectivement son slogan « ne semble pas tout à fait correct » à un moment où il est demandé à tous les terriens – ou presque – de ne pas se toucher le visage. 
 
Plaintes au Royaume Uni
 
En réalité, la suspension du slogan est quelque peu contrainte et forcée. Au Royaume Uni, environ 150 plaintes ont été déposée auprès du gendarme de la publicité, l’Advertising Standards Authority. 
 
Une publicité télévisée diffusée en mars et montrant des consommateurs se léchant les doigts a été accusée d’augmenter les risques de propagation de la Covid-19. Les réactions sur les réseaux sociaux ne s’étaient pas non plus faites attendre. 
 
Dans un élan d’optimisme, KFC promet que son slogan réapparaîtra « quand le moment sera venu ». 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La chaîne de fast-food contrainte de retirer son slogan historique

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-