Les Français grignotent de plus en plus... et n'importe quand

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les Français grignotent de plus en plus... et n'importe quand

Publié le 12/03/2018 à 07:59 - Mise à jour à 08:01
©Rex/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le grignotage se développe en France, quelle que soit l'heure de la journée. Selon une étude, plus d'une personne sur trois consomme de la nourriture hors repas stable pratiquement tous les jours.

C'est une pratique qui de l'avis des nutritionnistes n'a pratiquement que des inconvénients, mais qui progresse toujours plus en France. Le grignotage –le fait de consommer une petite quantité de nourriture en dehors d'un repas stable– gagne du terrain. C'est la conclusion d'une étude du Crédoc pour le groupe Mondelez International et publiée par le quotidien Le Parisien, se basant sur un échantillon représentatif de 1.182 personnes.

Ainsi, c'est plus d'un Français sur trois (38% exactement) qui consomment un "hors repas" tous les jours ou presque. Lors des différentes études menées depuis 2010, ce chiffre variait entre 20% et 30% selon les sondages. En plus de cette donnée, il faut rajouter les 35% de Français qui déclarent grignoter deux ou trois fois par semaine. Ce sont donc les trois quart des sondés qui grignotent régulièrement sur une semaine.

Lire aussi: Nutella vante sa "qualité" au grand dam des nutritionnistes

Et ces séances "hors repas" s'échelonnent en outre tout au long de la journée. Parmi les grignoteurs, 43,5% déclarent prendre un goûter (généralement sucré, en milieu d'après-midi) et 42,2% se laissent aller à un apértif (plutôt salé, avant le repas du soir). La collation du matin (34,4%) et la petite douceur avant d'aller au lit (22,5%) sont plus en retrait mais restent très pratiquées.

Maigre consolation: si le grignotage est en hausse en France, l'Hexagone est encore loin des pays anglo-saxons où le grignotage tout au long de la journée (le "snacking") est devenu le principal mode d'alimentation au détriment des repas posés, en famille, autour d'une table.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le grignotage quotidien ou régulier se répand en France.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-