Les griffures de chat peuvent être très dangereuses pour l'Homme

Les griffures de chat peuvent être très dangereuses pour l'Homme

Publié le 22/09/2016 à 07:22 - Mise à jour à 07:25
©Jean-Raphaël Guillaumin/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une nouvelle étude américaine, être griffé par son chat peut être très dangereux pour l'Homme. Au total, 12.500 Américains en moyenne sont infectés chaque année par la maladie des griffes de chat, transmise par les puces.

Caresser son chat, c'est bien mais éviter ses griffures, c'est encore mieux: c'est en quelque sorte le constat d'un rapport du Center for Disease Control (CDC) dont les résultats ont été publiés dans la revue Emerging Infectious Diseases. Selon ses conclusions, jouer avec son animal de compagnie peut être dangereux, voire mortel s'il vous griffe. Au total, 12.500 Américains en moyenne sont infectés chaque année par la maladie des griffes de chat.

Concrètement, les chats sont souvent porteurs de puces qui véhiculent la Bartonella Henselae. Inoffensive pour le matou, cette bactérie est en revanche très nocive pour l'Homme. De là, plusieurs symptômes peuvent apparaître: une rougeur ou une pustule au niveau de la marque, des ganglions sous l'aisselle, au niveau de l'aile ou du cou. Mais aussi une sensation de fatigue, un mal de tête ou encore des douleurs musculaires.

Bien souvent, "la maladie des griffes du chat guérit spontanément, sans séquelle, en une à trois semaines", selon l'Assurance maladie. Toutefois, dans 5 à 10% des cas, des complications infectieuses surviennent. Elles peuvent toucher tous les organes, notamment les yeux (conjonctivite, atteinte de la motricité de l'œil dite "syndrome de Parinaud"), le cœur (infection de la paroi internet du cœur ou "endocardite") ou encore les poumons (pneumonie). L'infection peut être particulièrement grave pour les patients immunodéprimés comme les enfants ou les personnes âgées.

Si les griffes sont le principal mode de contamination, embrasser le pelage de son animal ou se laisser lécher par lui peut également comporter des risques. Par conséquent, les chercheurs appellent à la prudence et conseillent de se laver les mains régulièrement. Faire la guerre aux puces est également recommandé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Il est conseillé de traiter régulièrement son animal.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-