Ligne 1 bloquée mardi 31 juillet: la RATP va-t-elle dédommager les voyageurs?

Ligne 1 bloquée mardi 31 juillet: la RATP va-t-elle dédommager les voyageurs?

Publié le 01/08/2018 à 11:01 - Mise à jour à 11:07
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Mardi soir, la ligne 1 du métro parisien a connu un incident qui a entraîné le blocage du trafic et une évacuation chaotique des passagers. La RATP ne devrait pas dédommager les voyageurs, la régie ne faisant que rarement un geste.

Ils ont passé au moins une heure, si ce n'est plus, dans des trains bloqués avant que certains passagers ne se décident à partir sur les voies directement à pied, mardi 31 juillet au soir.

L'incident a débuté à 20h10 sur la ligne 1qui présente la particularité d'être entièrement automatisé, de circuler assez rapidement en traversant la capitale d'est en ouest tout en desservant des quartiers importants ou très fréquentés de la capitale (Châtelet, Champs-Elysées, Bastille, Gare de Lyon…). Cinq passagers, incommodés par la situation ont dû être pris en charge par les pompiers, et l'évacuation, qu'elle soit organisée ou spontanée, s'est déroulée dans une certaine confusion.

Une compensation est-elle prévue pour les passagers ainsi lésés par un mélange de retard et de conditions difficiles à supporter dans des rames souterraines où la chaleur était particulièrement intense? Contacté par France-Soir, la RATP a expliqué "ne pas savoir" ce qu'il en serait dans ce dossier précis, où il est sans doute difficile d'identifier les passagers, dont les titres de transports (ticket unique, ticket sur plusieurs zones ou jours, abonnement hebdomadaire, mensuel ou annuel…) obéissent à des tarifications très différentes.

Lire aussi: Une panne paralyse plusieurs heures la ligne 1 du métro parisien

Les cas de remboursement d'un titre de transport e la RATP, régie possédée à 100% par l'Etat, sont plutôt rares et ne dépendent en réalité pas forcément de la RATP. Ainsi les deux principaux abonnements par la RATP (le Pass Navigo, et la carte Imagine R pour les plus jeunes) ont été remboursés partiellement en avril et en mai 2018 suite aux perturbations sur certaines lignes de RER au printemps. Mais c'est la SNCF –gestionnaire de ces lignes qui peuvent être empruntées avec les titres de transport de la RATP– qui a payé la note, les retards et annulations étant causées par le mouvement de grève des cheminots. En 2017, un remboursement de 10 euros pour les abonnés habitant sur la ligne A, et 20 euros pour les abonnés habitants sur la ligne B, a été décidé pour dédommager des retards dus aux travaux pour l'extension du réseau.

Des grèves et des inondations en 2016 avaient déjà entraînés un remboursement pour les usagers il s’agissait alors d'une première pour la régie. Autrement dit, un retard ponctuel, même très déplaisant pour les intéressés, risque de ne guère déclencher un dédommagement.

Voir aussi:

Ligne 1 bloquée: la colère des usagers sous la chaleur (vidéos)

Toxicomanes dans le métro: les conducteurs de la ligne 12 en grève

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La ligne 1 a connu un incident grave.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-