Moi(s) sans tabac: comment vaincre la mauvaise humeur perceptible au septième jour?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Moi(s) sans tabac: comment vaincre la mauvaise humeur perceptible au septième jour?

Publié le 07/11/2016 à 12:04 - Mise à jour à 12:13
©The Walt Disney Company
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nervosité, agressivité, tristesse: les troubles de l'humeur surviennent souvent après l'arrêt du tabac, une période difficile a supporter pour le fumeur et pour ses proches. Alors pour tenter de vivre au mieux cette mauvaise passe, "FranceSoir" vous prodigue quelques conseils.

Une semaine après le début de l'opération "Moi(s) sans tabac", qui vise à inciter 16 millions de fumeurs à arrêter la cigarette pendant le mois de novembre, la mauvaise humeur commence à pointer le bout de son nez. Toutefois, pas d'inquiétude à avoir: cette phase du sevrage est tout à fait normal. Selon le site tabac info service, ce comportement est le plus souvent lié au manque de nicotine. Et bien souvent, cette période n'est pas un moment facile pour celui ou celle qui souhaite arrêter de fumer ainsi que pour son entourage. Car son humeur peut être momentanément difficile à supporter. Nervosité, agressivité, tristesse: la personne peut passer par différentes phases.

Concrètement, la cigarette joue un rôle d'antidépresseur. Pour celles et ceux qui l'ignorent, la fumée de cigarette contient des substances (dont la nicotine) qui favorisent la libération de dopamine ou encore de sérotonine, ces dernières jouant un rôle dans le plaisir et la sensation de bien-être. Mais lorsqu'une personne arrête de fumer, tous ces effets disparaissent. L'arrêt du tabac entraîne alors une augmentation dans le cerveau de la protéine "monoamine oxydase" (MAO-A) responsable du changement d’humeur. Alors pour tenter de vivre au mieux cette mauvaise passe, de nombreuses solutions existent. Dans certains cas, il est possible de se faire prescrire par son médecin des substituts nicotiniques (patchs, gommes).

D'autre part, il est conseillé au moment de l'arrêt du tabac, de changer ses habitudes quotidiennes pour limiter les envies de fumer, et de mettre en place des activités physiques ou de loisirs agréables pour récompenser les efforts déjà faits. Les "anciens" fumeurs ne doivent pas hésiter à prévenir les personnes de leur entourage pour qu'ils puissent les aider et leur permettre d'adapter leurs comportements.

Pour rappel, l'envie d'une cigarette passe en quelques minutes seulement. Alors dans le cas d'une envie soudaine, il faut essayer de s'occuper l'esprit: boire un grand verre d'eau, lire un article de journal ou encore marcher un peu. Et si rien ne fonctionne, il ne faut pas hésiter à se faire aider dans sa démarche, en appelant par exemple le 39 89 pour un suivi téléphonique gratuit avec un(e) tabacologue.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'arrêt du tabac entraîne souvent des sautes d'humeur.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-