Mucoviscidose: le boom des greffes pulmonaires, nouvel espoir pour les malades

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Mucoviscidose: le boom des greffes pulmonaires, nouvel espoir pour les malades

Publié le 14/05/2016 à 11:39 - Mise à jour à 11:41
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Contre la mucoviscidose, maladie pulmonaire incurable, le seul espoir des patients réside dans une greffe d'organe. Grâce à une nouvelle technique révolutionnaire le nombre de transplantations a explosé, permettant à des malades toujours plus nombreux de renaître.

Les malades atteints de mucoviscidose renaissent grâce à elles. Le nombre de greffes pulmonaires a explosé en France ces quinze dernières années, passant de 16 en 2000 à 345 en 2015, toutes pathologies confondues. Un boom permis notamment par une nouvelle technique révolutionnaire et qui bénéficie surtout aux malades de la mucoviscidose.

"C'est une renaissance. J'ai pu redécouvrir les petits gestes du quotidien comme porter son pack de lait jusqu'au deuxième étage et en avoir mal aux jambes", explique Frédéric, 41 ans, greffé en février dernier, cité par Le Figaro. Comme lui, les patients ayant reçu des poumons sains racontent tous un sentiment de renaissance. Des gestes tout simples qui leur étaient auparavant inconnus, comme de pouvoir parler sans s'essouffler, leur sont ainsi devenus accessibles. L'espérance de vie des malades a également fortement augmenté, passant de sept ans il y a un demi-siècle à plus de 50 ans aujourd'hui.

Une révolution permise par l'emploi d'une nouvelle technique de transplantation. Celle-ci, consistant à réhabiliter des organes auparavant jugés trop abîmés et mise au point en France en 2011, a permis de multiplier les poumons disponibles pour les greffes, réduisant ainsi les délais d'attente. Un grand pas pour lutter contre la mucoviscidose, maladie mortelle toujours incurable et contre laquelle la transplantation reste le seul espoir pour les patients en stade terminal.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Grâce à la greffe pulmonaire, les malades de la mucoviscidose peuvent par exemple redécouvrir les joies d'avoir une conversation sans s'essouffler.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-