Nantes: pas de bus ni de tram mardi suite à plusieurs agressions de contrôleurs et de chauffeurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nantes: pas de bus ni de tram mardi suite à plusieurs agressions de contrôleurs et de chauffeurs

Publié le 23/10/2017 à 17:48 - Mise à jour à 17:58
©jean-louis Zimmermann
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les contrôleurs et chauffeurs de la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise ont décidé de faire "journée blanche" mardi, après deux nouvelles agressions contre deux collègues samedi. Ils réclament une présence policière lors de contrôles renforcés.

Trop c'est trop. Cinq contrôleurs ont été blessés dans deux agressions violentes samedi 21 dans les transports en commun à Nantes. Un agent de la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise (Semitan) a été pris pour cible par un jeune homme à la station Commerce. Quatre autres contrôleurs ont été blessés à Duchesse-Anne par plusieurs individus lors d'un banal contrôle de billets qui a dégénéré.

Suite à ces agressions, les agents de la Semitan ont organisé une réunion de crise et ont décidé de se mobiliser pour exprimer leur ras-le-bol. Les contrôleurs ont ainsi fait "journée blanche" ce lundi 23, et feront de même mardi 24 aux côtés de leurs collègues chauffeurs. Selon la CGT Semitan, il n'y aura ni bus ni tramway mardi à Nantes. Ce qui devrait augurer de fortes perturbations de la circulation sur Nantes et ses alentours.

Après le blocage des dépôts dans la nuit, les manifestants devraient se rendre devant la préfecture dans la matinée pour réclamer notamment une présence policière à bord des trams et des bus en cas de contrôles renforcés.

Mi-août, un mouvement de grève avait déjà paralysé les transports nantais suite à une énième vague d'agressions. Les responsables syndicaux avaient cru avoir provoqué une prise de conscience parmi "les différents acteurs des transports et de la sécurité". Mais force est de constater que question sécurité, rien n'a changé.

Pour Ronan Gilbert, délégué CGT à la Tan, c'est bien là que le bât blesse. "Nous avons l'impression que l'état ne fait pas son boulot, et se décharge sur les collectivités qui n'ont plus les moyens...C'est le serpent qui se mord la queue", a-t-il déclaré à France 3 Pays de la Loire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Il y a deux mois, le service de transports nantais avait déjà été interrompu après une série d'agressions.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-