Noyades: 436 morts pendant l'été 2015, que faire pour les éviter?

Noyades: 436 morts pendant l'été 2015, que faire pour les éviter?

Publié le 19/04/2017 à 14:57 - Mise à jour à 15:29
©Petillot/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une enquête de Santé publique France, publiée mardi, plus de 1.200 noyades ont été recensées au cours de l’été 2015, dont 436 qui ont été fatales aux victimes. Alors, pour éviter ces drames, quelques conseils sont à respecter.

L'été approche à grands pas et nombreux sont ceux qui pensent déjà à aller à la plage ou à la piscine afin de profiter des plaisirs qu'offre la saison estivale. Mais cette période peut également être dangereuse comme le prouve une enquête de Santé publique France publiée mardi 18. Selon ses résultats, dévoilés dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 1.266 noyades ont été recensées au cours de l’été 2015, dont 436 qui ont été fatales aux victimes. Et sans grande surprise, ce sont les plus jeunes qui ont été le plus touchés par ce phénomène.

Parmi ces noyades, 18% concernaient des enfants de moins de 6 ans (226 noyades dont 29 décès) et 46% des adultes de plus de 45 ans (568, dont 260 décès). Au total, 41 noyades se sont produites en piscine privée (68 décès), 62 en piscine publique d’accès payant (6 décès), 157 en cours d’eau (115 décès), 132 dans un plan d’eau (65 décès), 637 en mer (167 décès) et 37 en d’autres lieux (15 décès). 

Alors pour éviter ce genre de drame, l'InVS a rappelé, dans une enquête datant de 2015, que la prévention était et reste la meilleure protection face à ce risque. Elle a donc donné quelques conseils aux vacanciers. Ainsi, pour éviter que les enfants ne se noient, il est important de se baigner en même temps qu'eux mais aussi de désigner un adulte responsable de leur surveillance. Mais les enfants ne sont pas les seuls concernés: les adultes doivent quant à eux tenir compte de leur forme physique, se baigner dans des zones surveillées et rentrer progressivement dans l'eau, éviter les repas trop copieux et de boire de l'alcool avant et pendant la baignade.

L'InVS a également rappelé que "le risque de malaise est d'autant plus grand si l'eau est froide ou après une longue exposition au soleil". Tous ces conseils sont d'ailleurs disponibles dans la brochure "Se baigner sans danger!", à télécharger sur le site de l'Inpes (cliquer ici).

De son côté, le bulletin épidémiologique hebdomadaire a expliqué qu'il est important de se renseigner sur l'état de la mer et les conditions météorologiques. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au total, plus de 1.200 noyades ont été recensées au cours de l’été 2015.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-