Numérique à l'école: un bilan mitigé pour l'OCDE

Numérique à l'école: un bilan mitigé pour l'OCDE

Publié le 15/09/2015 à 11:57 - Mise à jour à 12:10
©Delage Jean-Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Un rapport publié ce mardi par l'OCDE vient fragiliser la vision du numérique à l'école. Les pays qui ont largement introduit Internet dans les établissements scolaires n'ont pas forcément les meilleurs résultats.

François Hollande entend instaurer son plan numérique à l'école pour la rentrée 2016 qui doit, entre autres, équiper plus de 5.000 écoles et collèges en tablettes numériques. Un rapport Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) de l'OCDE publié ce mardi souligne que le "e-enseignement" n'est pas en soi un gage de réussite.

"Le numérique n’est pas la solution miracle à l’école. Tout dépend de la façon on fait travailler les élèves avec", explique Eric Charbonnier, expert éducation à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, qui rassemble 34 pays).

En effet, selon cette étude, les pays qui ont consenti d’importants investissements dans les TIC (technologies de l’information et de la communication) à l’école n’ont enregistré aucune amélioration notable des résultats de leurs élèves en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences.

Au contraire, selon les chercheurs de l'OCDE, les pays où les élèves passent moins de 15 minutes par jour sur ordinateur ou tablette en classe sont ceux qui obtiennent les meilleurs résultats. C'est le cas de Singapour ou de la Corée du Sud, et même de la France qui figure aujourd'hui dans le haut du classement. A l'inverse, des pays comme l'Espagne, où les élèves passent plus de 30 minutes par jour sur un support numérique, obtiennent des résultats en nette baisse.

"Fournir un iPad ne changera rien, puisque les élèves de 5e ont déjà une connexion à Internet", résume Éric Charbonnier. De fait, le rapport pose qu'il n'y a pas, en France, de "fracture numérique": selon les données Pisa 2012, 99% des élèves de 15 ans ont au moins un ordinateur à la maison et 96% des élèves défavorisés ont accès à Internet chez eux.

"Le numérique est intéressant quand il permet d’augmenter le temps passé à étudier et à s’exercer pour un élève. Et lorsqu’il permet une meilleure individualisation de la pédagogie. Il faut investir dans le numérique, mais intelligemment en définissant les bonnes pratiques pédagogiques en amont", résume Eric Charbonnier.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un rapport de l'OCDE critique le déploiement du numérique à l'école.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-