Octobre rose: des agricultrices de l'Orne posent nues dans un calendrier pour récolter des fonds pour la recherche contre le cancer du sein

Octobre rose: des agricultrices de l'Orne posent nues dans un calendrier pour récolter des fonds pour la recherche contre le cancer du sein

Publié le 03/10/2016 à 14:43 - Mise à jour à 15:15
©Capture d'écran Perche Rose
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'initiative est peut-être déjà vue, mais elle est osée. Pour lever des fonds dans la lutte contre le cancer du sein, une quinzaine d'agricultrices posent nues pour un calendrier dont le bénéfice des ventes sera reversé aux programmes de recherches.

Tout est bon (et pas que dans le cochon) pour lever des fonds, du moins dans la lutte contre le cancer du sein. Quinze agricultrices du département de l’Orne ont décidé de poser nues, ou judicieusement recouvertes ici d’un feuillage ou là d’un animal judicieusement placé, pour la réalisation d’un calendrier. Les bénéfices de sa vente, au prix unitaire de 10 euros, seront reversées à la Ligue contre le cancer.

Les modèles d’un jour se sont donc laissées aller à jouer les mannequins sexy, dans un décor qui leur est familier: au milieu des champs, sur un lit de salades, ou entre les bottes de foin. Un seul mot d’ordre: jamais de vulgarité.

C’est le photographe David Commenchal qui a été chargé de réaliser les clichés de ces femmes qui font tomber la combinaison agricole pour lutter contre la maladie. Le premier tirage de 2.000 exemplaires du calendrier étant déjà en rupture, une nouvelle impresion de 1.000 pièces supplémentaires est déjà prévue. Le calendrier est en vente sur le site de "Perche Rose".

En 2015, environ 54.000 nouveaux cancers du sein ont été diagnostiqués et près de 12.000 personnes en sont mortes. Malgré ces chiffres encore élevés, la recherche, financée par des inititatives comme celle-ci, a permis de faire reculer le taux de mortalité . Entre 1989 et 1993, le taux de survie à 5 ans des femmes atteintes par la maladie était de 80%. Sur l’intervalle 2005-2010 ce taux, qui était déjà encourageant, a grimpé à 87%. Et même la survie à long terme affiche de bonnes performances: 76% à 10 ans et 65% à quinze ans, grâce notamment aux actions de prévention.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Toujours sexy, jamais vulgaires, les agricultrices se mettent à nu pour la recherche contre le cancer du sein.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-