Ouragan Ophelia: la tempête est passée en catégorie 2 et se dirige vers l'Irlande, de fortes rafales de vent attendues en France

Ouragan Ophelia: la tempête est passée en catégorie 2 et se dirige vers l'Irlande, de fortes rafales de vent attendues en France

Publié le 13/10/2017 à 10:46 - Mise à jour à 10:53
© FRED TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La France n'est finalement plus sur la trajectoire de l'ouragan Ophelia, qui est passé lentement au large des Açores jeudi soir. La tempête, de catégorie 2 désormais, devrait remonter le Golfe de Gascogne, évitant ainsi le Portugal. Mais l'Irlande, pas inquiétée au départ, pourrait être secouée lundi.

Le scénario catastrophe du 15 octobre 1987 ne se reproduira pas. L'ouragan Ophelia, qui était au départ une "simple" tempête tropicale formée au large des Açores, en catégorie 1 mercredi 11 au soir, a été reclassé en catégorie 2 jeudi 12 au soir.

Il devait passer lentement au large de l'archipel jeudi soir, ce qu'il a fait, avant de se diriger vers les côtes européennes, en touchant le Portugal ou le nord-ouest de la France. Ces deux scénarios étaient en effet envisagés par les experts météorologistes. Mais finalement la trajectoire s'est quelque peu modifiée.

L'ouragan Ophelia doit toujours toucher l'Europe d'ici dimanche 15 et lundi 16, mais plus vers le Nord. Dimanche, il remontera le Golfe de Gascogne, en passant très au large du Portugal, avec des conséquences minimes pour la péninsule ibérique (outre des précipitations et vents à 70 km/h), avant d'atteindre lundi l'Irlande.

Le pays qui devrait être secoué par des rafales de vents allant jusqu'à 150 km/h et beaucoup de pluie, selon les dernières prévisions de la Chaîne Météo.

La France, et plus particulièrement la Bretagne, qui imaginait déjà le pire, va donc être épargnée. La pointe bretonne devrait tout de même connaître des vents pouvant aller jusqu'à 100 km/h. Et des vagues jusqu'à six mètres (qui ne sont pas inhabituelles dans la région) sont aussi attendues.

Point positif (ou pas, cela dépend comment on voit les choses), la dépression due à Ophelia va faire grimper les températures ce week-end en France, bien au-dessus des normales saisonnières: de +5 à +10 degrés sur l'ensemble du territoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Finalement, l'ouragan Ophelia passera bien au large des côtes françaises, mais de fortes rafales de vent et de la houle sont tout de même attendues en Bretagne.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-