Paris: pour lutter contre les incivilités, de plus en plus d'amendes

Paris: pour lutter contre les incivilités, de plus en plus d'amendes

Publié le 04/07/2017 à 09:43 - Mise à jour à 09:52
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Durant le Conseil de Paris lundi, les élus de la capitale ont statué sur les mesures contre les incivilités. Si le nombre d'amendes données à largement augmenté, ce n'est pas suffisant pour la maire, Anne Hidalgo, qui compte durcir encore les mesures.

"Ce n'est pas possible de continuer comme ça", a expliqué Anne Hidalgo, la maire de Paris, alors que se déroulait le Conseil de Paris lundi 3. Au programme: la lutte contre les incivilités, dépôts d'encombrants sur la voie publique, jets de mégots ou épanchements d'urine, que la ville veut limiter et punir.

Déjà, la verbalisation pour ce genre de pollution était passée de 35 à 68 euros en octobre 2015. Au premier semestre de l'année 2017, environ 34.000 amendes de ce type ont été infligées, soit une augmentation de 67% par rapport à l'an dernier à la même époque. Pourtant, Anne Hidalgo a expliqué à la presse la "faiblesse" des résultats malgré cette contravention salée. "On ne va pas relâcher la verbalisation. Il faut comprendre que salir peut coûter", a affirmé celle qui est en charge de la brigade de lutte contre les incivilités, dont les effectifs s'accroissent.

Pour éviter les dépôt sauvages et les jets d'ordures, des containers ont été placés dans des zones stratégiques, comme le long du canal Saint-Martin, dans le Xe arrondissement, où les Parisiens passent beaucoup de temps en cette période estivale ou encore sur les pelouses des Invalides.

La municipalité réfléchit aussi "à la possibilité de recourir à des prestataires le soir et le week-end en délégation de service public pour ramasser les dépôts sauvages". Quoi qu'il en soit, "quand on est à dépenser 500 millions d'euros par an pour la propreté à Paris avec ce résultat-là, c'est qu'il y a quand même un problème de civisme", a déclaré Anne Hidalgo, qui ne compte pas en rester là et poursuivre, voire durcir, les mesures.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le canal Saint-Martin doit être nettoyé tous les ans à causes des incivilités.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-