"Peace for Paris": le symbole du dessinateur français Jean Jullien repris partout sur le Web

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Peace for Paris": le symbole du dessinateur français Jean Jullien repris partout sur le Web

Publié le 16/11/2015 à 15:51 - Mise à jour à 16:01
©Reuters/StéphaneMahé
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Quelques heures après les attentats commis vendredi à Paris et Saint-Denis, Jean Jullien a publié sur Twitter un dessin accompagné du message "Peace for Paris". Son symbole a été repris des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis.

Jean Jullien est l'auteur de l'un des symboles forts qui ont fleuri sur les réseaux sociaux après les attentats meurtriers qui ont touché Paris et Saint-Denis vendredi 13. Samedi matin, peu après minuit, il a publié sur Twitter un croquis accompagné d'une légende "Peace for Paris". Le dessin, réalisé à l'encre noire et au pinceau, mêle la Tour Eiffel et le signe "Peace and Love".

Attribué par erreur à l'artiste Bansky pendant quelques heures, il a été réattribué à son véritable auteur et repris des dizaines de milliers de fois depuis trois jours en France et dans le monde, comme l'avait été le slogan "Je suis Charlie" imaginé par Joachim Roncin après les attentats de janvier.

Né à Cholet, Jean Jullien a vécu jusqu'à ses 20 ans à Nantes. Agé de 32 ans, il est désormais installé à Londres, selon Ouest-France. En vacances au moments des faits, il a appris la nouvelle à la radio avant de réaliser son symbole. "C'est un dessin de réaction à chaud, dans un souci de partage, d'unité, de paix", dit-il. "C'était l'horreur, j'étais sous le choc. J'ai juste dessiné sur le premier bout de papier venu". Il ne se réjouit pas de la portée mondiale de son oeuvre "car c'est une tragédie. Ce dessin n'est pas un outil de promotion de mon travail, c'est un signe de paix, un outil de communication et de solidarité".

En janvier, l'un de ses dessins avait déjà marqué les esprits. Il représentait la kalachnikov des terroristes face au crayon des dessinateurs de Charlie Hebdo.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le symbole de Jean Jullien a été affiché à Nantes lundi.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-