Périphériques, ronds-points, péages… point info sur les blocages "gilets jaunes"

Périphériques, ronds-points, péages… point info sur les blocages "gilets jaunes"

Publié le 17/11/2018 à 10:01
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Pour manifester leur désaccord contre une nouvelle hausse des prix du carburant, des automobilistes ont créé le mouvement #GiletsJaunes. Des centaines de personnes ont ainsi entamé ce samedi matin des blocages et opérations escargots sur les périphériques, ronds-points, routes, rues et péages dans les grandes villes comme à la campagne. Premier point info sur la situation.

Ce samedi 17 novembre, les premiers gilets jaunes se sont mis en ordre de marche dès 6h du matin un peu partout en France. Dans les grandes villes, à Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, comme les campagnes, des blocages, opérations escargots et barrages filtrants ont été mis en place pour protester contre la hausse des prix du carburant.

Des points stratégiques étaient ciblés: périphériques, ronds-points, accès aux aéroports, péages autoroutiers…

A Paris, plusieurs gilets jaunes ont ainsi investi le périphérique notamment via la Porte Maillot et la Porte d'Auteuil, forçant les automobilistes qui ont pris la route malgré les perturbations annoncées à prendre des risques inconsidérés.

Porte de Clichy, notamment, on pouvait voir certains conducteurs tenter de remonter les bretelles d'accès à contre-sens, risquant l'accident en se retrouvant nez-à-nez avec d'autres véhicules.

Près de Lyon, au péage de Villefranche-sur-Saône, quelques centaines de gilets jaunes ont mis en place un barrage filtrant, ne laissant que trois barrières ouvertes pour permettre le passage au compte-goutte des automobilistes.

Dans d'autres grandes villes, comme à Toulouse, où des tensions entre manifestants et automobilistes opposés au mouvement ont commencé à se faire ressentir au lever du jour, les accès aux aéroports étaient bloqués ou le trafic y était fortement ralenti.

La mobilisation risque de s'accentuer partout en France au fil de la journée. Les autorités recommandent la plus grande prudence.

Si vous devez prendre l'autoroute, veillez à bien consulter les conditions de trafic à l'avance pour ne pas vous retrouver bloqués dans les embouteillages.

Les sociétés telles que Vinci Autoroutes et la Sanef mettent à jour minute par minute le trafic en temps réel sur leurs sites.

Lire aussi: blocages - les "gilets jaunes" hors-la-loi le 17 novembre?

La grogne est générale ce samedi en France: les automobilistes impactés et scandalisés par la nouvelle hausse des carburants annoncée par le gouvernement ont décidé de manifester leur mécontentement par ce mouvement des gilets jaunes.

Plus de 1.500 actions -comme des blocages de routes ou de ronds-points, des opérations escargots sur les périphériques des grandes villes, des barrages filtrants aux péages autoroutiers- sont prévues sur tout le territoire.

A noter que seule une centaine d'actions ont été déclarées en préfecture et sont donc légales. Les autorités craignent des débordements à cause des rassemblements massifs et des manifestations non-autorisées et non-encadrées puisque non-annoncées.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes -dont certains travaillent ce weekend- ont aussi manifesté leur mécontentement contre cette mobilisation nationale avec le hashtag #SansMoile17.

Et aussi:

Gilets jaunes: les ruraux estiment subir les "transitions" gouvernementales

Actions des gilets jaunes: quels blocages et où le 17 novembre? (carte)

Action des gilets jaunes: des blocages dans des dépôts de carburant en Belgique

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les premiers blocages du périphérique ont commencé tôt ce samedi matin à Paris dans le cadre de la mobilisation des #GiletsJaunes.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-