Plus qu'un mois avant le début du bac, qui tombe cette année pendant l'Euro

Plus qu'un mois avant le début du bac, qui tombe cette année pendant l'Euro

Publié le 14/05/2016 à 14:58 - Mise à jour à 14:59
Dossier image baccalaureat enfants de dos francesoir field image principale 0
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le compte a rebours avant le début des épreuves du bac, le 10 juin, est lancé. Au stress du diplôme s'ajoute cette année la concomitance avec l'Euro-2016...

Un oeil sur les leçons, un autre sur le ballon rond? Les 690.000 candidats au baccalauréat n'ont plus qu'un mois pour réviser pour l'examen, qui tombera cette année en plein Euro-2016 de football.

La concentration des mordus de foot risque d'être mise à rude épreuve, avec une compétition qui débutera le 10 juin, cinq jours avant le bac, et qui durera un mois. Les cris euphoriques ou déçus des voisins et fêtards pourraient raccourcir les nuits des candidats, notamment près des" fan zones" prévues dans les dix villes hôtes.

Parmi les affiches connues, les Bleus affronteront, à chaque fois à 21h, la Roumanie le 10 juin, l'Albanie le 15 juin, jour du démarrage du bac, puis la Suisse le 19 juin, à la veille d'épreuves à gros coefficients pour certaines séries (mathématiques en S, sciences économiques et sociales en ES).

Le benjamin de l'édition 2016 a 14 ans, et l'aîné 82 ans. Comme c'est la tradition, la philosophie donnera le coup d'envoi, cette fois simultanément pour les élèves de terminale générale et technologique, le 15 juin à 8h.

A Pondichéry (Inde), qui a ouvert le bal en avril, les candidats ont déjà planché sur "La religion n'est-elle qu'un fait de culture?" ou "L'autorité de l'Etat s'oppose-t-elle à la liberté des individus?".

Au milieu du marathon de six jours d'écrits, les lycéens auront un weekend de pause, un découpage inauguré l'année dernière. La dernière épreuve aura lieu le 22 juin, au lendemain de la Fête de la musique.

Les candidats musulmans observant le ramadan auront une difficulté supplémentaire, car le début de ce mois de jeûne devrait être fixé aux alentours du 6 juin.

Certains lycéens doivent non seulement réviser les leçons de l'année, mais aussi rattraper les cours annulés dans les établissements perturbés par le mouvement de contestation de la loi travail, qui ont pu faire manquer par endroits jusqu'à 10% du troisième trimestre, selon les proviseurs.

Pour aider les lycéens à se préparer, le ministère a créé un Tumblr. Les candidats y trouveront des annales, les dates des épreuves, des infos pratiques pour l'après-bac comme pour l'examen.

Sans surprise, le ministère conseille de faire un planning de révisions, revoir les cours à deux pour se motiver, s'accorder aussi des moments de détente. Puis se coucher tôt la veille des épreuves, et surtout, le jour-J, penser à sa convocation et sa pièce d'identité, bien lire les sujets et garder du temps pour se relire.

Prévoir aussi d'arriver en avance, d'autant que le plan Vigipirate est toujours en vigueur et l'Ile-de-France en alerte attentats: les sacs pourront être ouverts pour vérification à l'entrée des centres d'examen, retardant l'accès aux salles.

A la SNCF, la CGT vient d'annoncer des grèves tous les mercredi et jeudi. On ignore si ce mouvement se poursuivra au moment du bac.

En cas de triche, le candidat risque l'interdiction de participer à tout examen de l'Education nationale pendant au moins cinq ans et de s'inscrire dans un établissement public du supérieur.

Les résultats provisoires seront affichés le 5 juillet. Les résultats quasi-définitifs (après rattrapage et avant la session de remplacement en septembre) seront connus le 9 juillet.

L'année dernière, près de neuf candidats sur dix (87,9%) ont décroché leur baccalauréat: 91,5% dans la voie générale, 90,7% dans la voie technologique et 80,5% dans la voie professionnelle. La proportion de bacheliers dans une génération s'est élevée à 77,2%.

A partir de cette session, les recalés se voient garantir le droit de redoubler une fois dans leur lycée.

Le baccalauréat, institution bicentenaire créée sous Napoléon, marque la fin des études secondaires et ouvre les portes de l'université. En revanche, il ne suffit pas pour accéder aux formations sélectives post-bac publiques ou privées (IEP, prépas...), qui recrutent sur concours ou dossier avant même l'examen.

Les Français sont très attachés à ce diplôme que toute une génération passe en même temps, mais à chaque édition ressurgissent des critiques sur la lourdeur de son organisation qui raccourcit l'année scolaire d'autres élèves, ou sur son coût.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-