Pollens d'ambroisie: les allergies persistent à la rentrée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Pollens d'ambroisie: les allergies persistent à la rentrée

Publié le 04/09/2018 à 17:48 - Mise à jour à 17:54
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Cinq départements sont en alerte maximale cette semaine pour la dispersion des pollens d'ambroisie. Les personnes allergiques doivent "suivre scrupuleusement les traitements prescrits par leur médecin et rester très vigilantes", prévient le RNSA.

L'été tire à sa fin comme le montre déjà la météo sur une partie du pays, mais les allergies aux pollens n'ont pas pour autant disparu. Plusieurs départements restent classés en alerte rouge cette semaine.

Ce sont essentiellement les pollens d'ambroisie qui gêneront les personnes allergiques. Ainsi, ils seront très présents dans cinq départements: l'Yonne, la Nièvre, le Rhône, l'Ardèche et la Drôme, placés en niveau d'alerte maximale. L'Isère et l'Ain seront également concernés avec un niveau de vigilance "élevé" en cette première semaine de septembre.

"Les pollens d'urticacées (orties), de plantain et de graminées seront encore présents sur toute la France, avec un risque allergique très faible à faible", prévient le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Voir: Résultats prometteurs d'un timbre épidermique contre l'allergie à l'arachide

L'organisme précise que "les pollens d'ambroisie seront, en ce temps de rentrée scolaire, au sommet de leur période de dispersion. Tant que le soleil sera présent, ces pollens envahiront les principales zones d'infestation et se répandront sur tous les territoires adjacents".

Par conséquent, "les personnes sensibles au pollen d'ambroisie doivent suivre scrupuleusement les traitements prescrits par leur médecin et rester très vigilantes. Attention aussi aux pics de pollution qui sont des facteurs d'aggravation du niveau de risque".

"L’exposition de la population aux pollens constitue un enjeu de santé publique compte tenu du nombre de personnes qui seraient concernées par des allergies en France: de l’ordre de 20 % des enfants à partir de 9 ans et de 30 % des adultes. La prévalence des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l’asthme semble avoir augmenté ces dernières années dans les pays industrialisés", rappelle le ministère de la Santé.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq départements sont en niveau de vigilance "très élevée" pour les pollens d'ambroisie.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-