Pollution : procédure d'alerte aux particules fines en Alsace

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Pollution : procédure d'alerte aux particules fines en Alsace

Publié le 13/02/2017 à 12:34
©Fred Tanneau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les particules fines persistant dans l'air au-delà du seuil recommandé, la procédure d'alerte a été lancée dans le Bas-Rhin et dans le Haut-Rhin. Des restrictions de circulation ont notamment été mises en place.

Une procédure d'alerte pour la pollution aux particules fines a été lancée en Alsace ce lundi 13, poussant les autorités à réduire la vitesse maximale autorisée sur les routes, ont indiqué les préfectures et l'organisme de surveillance de la qualité de l'air.

"Les conditions météorologiques défavorables à une bonne dispersion se maintiendront aujourd'hui ainsi que les prochains jours", a indiqué la préfecture du Haut-Rhin dans un communiqué, recommandant également d'"éviter les activités physiques et sportives intenses".

Dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, le brûlage des déchets verts à l'air libre est interdit, de même que l'utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d'appoint ou d'agrément, tandis que sur les routes, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h.

La procédure d'alerte est lancée au bout du deuxième jour de persistance de particules fine au-delà du seuil de recommandation, qui est de 50 μg/m3, a expliqué à l'AFP l'association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est (ATMO Grand Est). Le seuil d'alerte, lui, se déclenche à 80μg/m3.

La situation géographie de l'Alsace, entre les massifs des Vosges et de la Forêt noire, favorise l'accumulation de la pollution dès qu'il y a moins de mouvements d'air, a ajouté l'ATMO Grand-Est. En ce moment, les émissions viennent principalement des chauffages aux bois et des transports.

Le seuil d'alerte est le niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour l'ensemble de la population, et non plus seulement les personnes fragiles.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En Alsace, la vitesse maximale autorisée a été réduite sur les routes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-