Pourquoi "Paris Plages" ne fera pas appel au cimentier Lafarge?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pourquoi "Paris Plages" ne fera pas appel au cimentier Lafarge?

Publié le 29/03/2017 à 12:50 - Mise à jour à 13:04
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le Conseil de Paris a annoncé mardi que le partenariat entre la municipalité et le cimentier Lafarge ne serait pas renouvelé pour l'édition 2017 de "Paris Plages".

Le cimentier Lafarge ne fournira pas de sable à la ville de Paris cette année pour "Paris Plages". Le Conseil de Paris l'a en effet décrété mardi 28 et a mis fin à ce partenariat historique.

Selon 20 Minutes, certaines sources à la mairie de Paris ont indiqué qu'"il n'y aura plus de sable" sur les berges de la Seine. L'ouverture du Parc des Rives de Seine offrira aux visiteurs des "espaces végétalisés, de nombreuses activités sur une durée plus longue" a souligné le média.

En juin 2016, Lafarge avait conclu des arrangements avec des groupes armés pour l'une de ses usines en Syrie. Après avoir nié pendant des mois, le groupe avait fini par reconnaitre les faits le 2 mars dernier.

Par ailleurs, Eric Olsen, le patron de l'entreprise s'était dit prêt "à fournir nos matériaux de construction pour tous types de projets d'infrastructures aux Etats-Unis" en faisant allusion au mur voulu par Donald Trump à la frontière du pays avec le Mexique. Le chef d'entreprise avait rajouté: "nous sommes ici pour servir nos clients et répondre à leurs besoins. Nous ne sommes pas une organisation politique".

Ces deux événements ont pesé dans la balance lors des discussions du Conseil de Paris: "il y a quelques mois, en voyant que les soupçons sur leur activité en Syrie étaient confirmés, nous avons décidé de ne pas reconduire un partenariat. Car nous ne voulons pas être associés à cela et l'affaire du mur n'a fait que confirmer cette position" , a précisé la mairie.

En outre, la municipalité est sous le joug d'une information judiciaire, soupçonnée de favoritisme en faveur de Lafarge pour les éditions 2012 et 2013 de "Paris Plages".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette année, il n'y aura pas de sable à "Paris Plages".

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-