Qualité de l'air: les masques antipollution sont-ils inutiles?

Qualité de l'air: les masques antipollution sont-ils inutiles?

Publié le 18/07/2018 à 16:13 - Mise à jour à 16:27
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les ministères de la Santé et du Travail ont demandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire un avis sur les masques antipollution pour faire face au problème de la pollution de l'air. L'organisme ne les recommande pas, notamment en raison des incertitudes quant à leur efficacité sur le terrain.

Les masques antipollution n'ont pas fait leurs preuves, il n'est donc pas opportun d'en recommander le port à la population. Telle est la réponse de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) aux ministères de la Santé et du Travail.

Face à une pollution de l'air qui représente désormais un véritable enjeu de santé publique, les autorités envisageaient de recommander le port de ces masques que certains ont déjà adoptés. Mais selon l'Anses, les données sont insuffisantes pour trancher sur l'efficacité de ces outils. Cela notamment en raison de la multiplicité des produits et du décalage qui existe de facto entre des tests en laboratoire et la réalité des pratiques.

Lire aussi: Des statues revêtues d'un masque pour dénoncer la pollution de l'air

"L’efficacité d’un masque dépend de sa conception, des performances du filtre dont il est équipé, et d’autres paramètres tels que son adaptation à la morphologie de l’utilisateur. Ainsi, si l’efficacité d’un masque testé en laboratoire peut s’avérer élevée, elle ne reflète pas pour autant l’efficacité en conditions réelles d’utilisation par la population en général", explique-t-elle. Ainsi, un masque de qualité, bien choisi et bien mis, n'aura pas du tout le même effet qu'un masque de moins bonne facture enfilé rapidement. L'effort physique produit par le porteur peut également jouer.

L'agence note également que la plupart des masques vendus en France protègent contre les particules en suspension dans l'air mais pas contre les gaz. Et si l'on pourrait juger que cela est "mieux que rien", l'Anses met également en garde contre le "fausse impression de protection" qu'une mesure incomplète peut procurer, et qui incite ainsi à "des comportements conduisant éventuellement à une surexposition aux polluants dans l’air".

Les masques antipollution apparaissent donc davantage comme des pansements sur la jambe de bois de la qualité de l'air. L'Anses appelle donc à agir à la source en luttant contre la pollution et en informant mieux la population sur les risques ainsi que sur les bons comportement pour limiter l'exposition aux polluants.

A lire:

IDF: le covoiturage gratuit étendu aux pics de pollution

Forte pollution sur les terrains de sport à Paris, Marseille et Lyon (Greenpeace)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Anses juge que les données sont insuffisantes pour recommander le port du masque antipollution.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-