Ramadan 2020 : les mosquées et salles de prières fermées pendant le confinement ?

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 21 avril 2020 - 12:32
Image
La Grande Mosquée de Paris est fermée depuis le début du confinement
Crédits
Bertrand Guay/AFP
La Grande Mosquée de Paris est fermée depuis le début du confinement le 17 mars 2020
Bertrand Guay/AFP

Alors qu’entre 5 et 9 millions de musulmans s’apprêtent à entrer dans le mois de jeûne et de prière, ils s’interrogent sur la manière dont ils vont pouvoir prier et se retrouver dans les prochaines semaines.

Si le gouvernement n'a pas formellement ordonné la fermetures de lieux de culte, il est interdit de s'y rassembler à plus de 20 personnes. Dans la pratique, toute les mosquées et salles de prières, à l'instar des églises et des temples sont fermés.

A l’approche du Ramadan, qui doit débuter jeudi 23 ou vendredi 24 avril, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé les responsables musulmans à maintenir les mosquées fermées afin de respecter les règles sanitaires en vigueur depuis le 17 mars. Objectif : limiter la propagation du coronavirus et parvenir à endiguer l’épidémie de Covid-19.

Les prières obligatoires et le tarawih devront se faife à domicile
Le CFCM incite les fidèles à accomplir leurs prières chez eux jusqu’à nouvel ordre, y compris, donc, pendant le Ramadan. « C’est la seule attitude responsable et conforme aux principes et aux valeurs de notre religion dans ce contexte d’épidémie », précise le CFCM.

En suggérant aux musulmans d’accomplir les prières journalières obligatoires ainsi que le tarawih (la prière de nuit) en famille, l’association voit en ces circonstances très particulières une occasion, pour les parents, « d’accompagner au mieux leurs enfants dans leur vie spirituelle et leur transmettre, par la même occasion, les valeurs authentiques de notre religion ».

Récitations du Coran, invocations sur YouTube et les réseaux sociaux
Les fidèles trouveront par ailleurs, sur le site officiel et sur la chaîne YouTube du CFCM, des « lieux de ressourcement ». Et appelle toutes les forces vives de la communauté musulmane « à y contribuer par des interventions orales ou écrites, des récitations du Coran, des invocations et tout ce qui peut être une alternative à la rencontre physique dans les mosquées. »

Le communiqué du président du CFCM Mohammed Moussaoui concluait par ces mots le communiqué publié le 28 mars : « Quelle que soit la durée du confinement en vigueur, nous devrons nous hisser individuellement et collectivement à la hauteur du défi qu’il nous impose. Nous devrons bâtir ensemble des solutions alternatives qui nous permettront de vivre, dans la joie et l’espérance, ces moments importants de notre calendrier spirituel. Les initiatives consistant à transmettre à l’heure de la prière de vendredi des interventions et des messages des imams, même si elles ne se substituent pas aux prêches rituels, permettent aux fidèles de garder le lien avec leurs mosquées et leurs imams en ces temps de confinement et d’isolement. »

A lire aussi : Ramadan 2020 : les dates et le jeûne en confinement

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don