Rentrée scolaire : la FCPE lance une pétition pour dénonce un « déni de réalité » de J.M. Blanquer

Rentrée scolaire : la FCPE lance une pétition pour dénonce un « déni de réalité » de J.M. Blanquer

Publié le 21/08/2020 à 09:29 - Mise à jour à 09:50
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Si les masques portés par tous les enseignants seront pris en charge par l’Education nationale, ce ne sera pas le cas pour les élèves. L’association de parents d’élève monte au créneau. 
 
A quelques jours de la rentrée, Jean-Michel Blanquer a annoncé que le port du masque sera obligatoire « en toutes circonstances », même quand la distanciation pourra être respectée, pour les collégiens et les lycéens. 
 
A charge pour les parents, donc, de fournir ces équipements à leurs enfants « comme les autres fournitures », a précisé le ministre de l’Education nationale jeudi soir au journal de France 2.
 
Et c’est bien l’un des problèmes soulevés dans la foulée par l’association de parents d’élèves FCPE. Son coprésident Rodrigo Arenas rappelle que les masques pour un couple avec deux enfants c’est 200€ par mois. 
 
« L’objectif de protéger les enfants et les adultes ne sera pas atteint car les inégalités entre les familles vont s’inviter dans l’histoire »
 
Une pétition ce vendredi
 
Dénonçant un manque de dialogue et un « déni de réalité » de la part du ministre, la FCPE annonce la mise en ligne d’une pétition ce vendredi. 
 
Le texte portera sur trois points, et tout d’abord la prise en charge des masques par la puissance publique, « à savoir nos impôts, il n’y a aucun cadeau ». La FCPE réclame d’ailleurs la mise à disposition de masques FFP2 pour les élèves et les enseignants les plus fragiles.
 
La deuxième demande est celle de classes en petits effectifs pour permettre le respect de la distanciation sociale, ce qui impliquerait « un recrutement massif » au sein de l’Education nationale – encore faudrait-il parvenir à pousser les murs.
 
Enfin, la FCPE réclame des sanitaires mobiles chaque fois que cela est nécessaire « pour que les enfants puissent se laver les mains quand ils en ont besoin, car ce n’est pas le cas ».
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La rentrée s'annonce compliquée dans les écoles, collèges et lycées

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-