Retards, annulation de vols: les mesures prises par l'UE pour dédommager les voyageurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Retards, annulation de vols: les mesures prises par l'UE pour dédommager les voyageurs

Publié le 24/07/2019 à 10:02 - Mise à jour à 10:05
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La Maison de l'Europe à Paris, édité par la rédaction

-A +A

L’été approche et, avec lui, les ventes de billets d’avion explosent. Vous êtes d’ailleurs peut-être déjà en possession de vos précieux tickets pour les vacances. Malheureusement, des retards ou annulations pourraient bien venir contrecarrer vos plans… Mais pas de panique! L’Union européenne a adopté des mesures pour protéger vos droits si cela devait arriver.

A qui n’est-il jamais arrivé de voir son avion décoller avec plusieurs heures de retard, voire annulé pour cause de trafic aérien trop important? Certains encore se sont vu refuser l’embarquement à bord d’un avion à cause d’une mauvaise gestion de vente des billets et du système du surbooking. De telles situations se produisent surtout en période de forte affluence, notamment en période estivale. Si personne n’est à l’abri de tels désagréments, il existe toutefois des solutions de réparation mises en place par l’Union européenne.

L’Union européenne protège ses citoyens jusque dans les airs

L’Union prévoit, depuis une quinzaine d’années, l’indemnisation des passagers ayant subi un retard, une annulation de vol, ou encore un refus d’embarquement. En fonction de la distance couverte par le vol et du prix du billet, le montant de l’indemnisation se situe entre 250 et 600 euros. Une réclamation peut s’effectuer jusqu’à cinq ans après la date du vol perturbé.

Il est cependant nécessaire de remplir certaines conditions pour obtenir un tel dédommagement. Il faut notamment que l’aéroport de départ soit situé dans un Etat membre de l’Union européenne ou que l’aéroport d’arrivée et le siège social de la compagnie aérienne se trouvent dans un Etat membre de l’Union. De plus, aucun billet gratuit ou obtenu à prix réduit non accessible au public ne peut faire l’objet d’une indemnisation.

Les passagers aériens disposent d’autres droits encore. Par exemple, tout vol annulé ou retardé de plusieurs heures offre le droit de demander une place sur un autre vol ou de se retirer du vol prévu s’il a plus de 5h de retard.

Même avant le décollage, des citoyens protégés

D’ailleurs, rassurez-vous: vous n’aurez pas à apprendre cet article par cœur avant de partir en vacances! En effet, les compagnies aériennes sont tenues d’informer les passagers de leurs droits en cas de perturbation de vol. Lors d’un retard, notamment, la compagnie doit obligatoirement renseigner les passagers en leur envoyant un avis écrit.

Plus généralement, la Commission européenne protège les citoyens européens contre la concurrence faussée afin de garantir leurs droits en tant que consommateurs. C’est pourquoi, en novembre 2018, elle a ouvert une enquête sur les deux plus grands services de distribution de billets d’avion au monde, Amadeus et Sabre, en vue de déterminer si les accords conclus par ces deux géants avec les compagnies aériennes risquaient de restreindre la concurrence. La Commission européenne craint effectivement que ces accords ne constituent une entrave à l’innovation en bloquant l’accès au marché à d’autres fournisseurs de services. Une telle restriction de la concurrence pourrait entraîner l’augmentation du prix des billets d’avion pour les voyageurs, ce que l’enquête de la Commission européenne vise justement à empêcher.

Même en période de vacances, l’Union européenne veille donc au grain.

(Cet article a été rédigé par notre partenaire, le Centre d’Information Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris)

Auteur(s): La Maison de l'Europe à Paris, édité par la rédaction


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Retards et annulation de vols sont récurrents pendant l'été.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-