Sécheresse "inédite" en Savoie: le préfet appelle à la vigilance

Sécheresse "inédite" en Savoie: le préfet appelle à la vigilance

Publié le 10/02/2017 à 17:53 - Mise à jour le 11/02/2017 à 17:32
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Les précipitations de cet hiver n'étant pas suffisantes, Meteo France a mis la Savoie en vigilance sécheresse. Un dispositif qui va perdurer jusqu'à cet été.

Malgré quelques précipitations début février, la sécheresse hivernale, d'une ampleur inédite en Savoie, reste problématique et la préfecture appelle à la vigilance, notamment en montagne avec l'affluence de vacanciers.

"En l'absence de précipitations significatives entre mi-novembre et fin janvier", ce qui n'a "jamais été observé depuis le XIX siècle" selon Météo France, le département a été placé le 5 janvier en vigilance sécheresse.

Cette décision, en vigueur jusqu'en juin, "appelle à une utilisation parcimonieuse de l’eau" en dépit des "derniers épisodes pluvieux bénéfiques, qui devront perdurer pour avoir un effet significatif de recharge des nappes phréatiques", souligne la préfecture dans un communiqué.

"Une vigilance s’impose dans les territoires de montagne en période touristique, toutes les dispositions devant être prises pour garantir en priorité l’alimentation en eau potable", ajoute-t-elle. Selon l'évolution dans les prochaines semaines, des mesures de restriction plus contraignantes pourraient être prises, notamment pour la production de neige de culture.

Alors que le niveau des nappes souterraines, en janvier, est inférieur à la normale, "la recharge hivernale, mauvaise jusqu’à présent, sera surveillée pour anticiper un éventuel déficit très handicapant au printemps", indique encore la préfecture.

Ce déficit de pluviométrie a été évoqué, le 24 janvier, lors d'un comité départemental de suivi de la ressource en eau et des étiages, réuni pour la première fois par le préfet de Savoie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le manque de pluies a poussé la préfecture à imposer des restrictions sur l'eau, jusqu'en juin.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-