Sécurité routière: le port de la ceinture à l'arrière stagne

Sécurité routière: le port de la ceinture à l'arrière stagne

Publié le 27/07/2016 à 18:44 - Mise à jour à 18:50
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon une enquête de l'association des sociétés d'autoroute, 91,1% des Français attachent leur ceinture à l'arrière. Un chiffre qui stagne depuis plusieurs années alors qu'un quart des victimes sur autoroutes auraient pu être sauvées par la ceinture.

Sur le réseau autoroutier français, le taux de port de la ceinture de sécurité à l'arrière des véhicules continue de stagner autour de 90% et reste responsable d'un quart des morts, selon une étude dont l'association des sociétés d'autoroute (Asfa) a publié les résultats ce mercredi 27.

"Le taux de port de la ceinture à l'arrière des véhicules ne progresse plus", affirme l'Asfa dans un communiqué. L'association réalise une étude sur le sujet chaque année depuis 1997. Cette année, 12.000 véhicules ont été observés les 10 et 13 mars aux barrières de péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines (sur l'A10) et de Vienne (sur l'A7).

Si le taux de port global s'élève à 98,5% et atteint 99,3% aux places avant, il n'est que de 91,1% aux places arrière, où les adultes respectent moins la règle (89%) que les enfants (94%). L'an dernier, le taux de port à l'arrière avait été mesuré à 90,9%. Contactée par l'AFP, l'Asfa explique que l'écart est "non significatif" et reflète une "stagnation", dans le prolongement de ses observations depuis dix ans.

Or une autre statistique reste désespérément stable: "près du quart des tués sur autoroute" en 2015 "n'avaient pas attaché leur ceinture", rappelle l'Asfa, qui calcule que "plus de 300 vies auraient ainsi pu être sauvées" depuis 2006. Le nombre de morts sur autoroutes a peu baissé en dix ans, passant de 206 en 2006 à 174 l'an dernier.

Le port de la ceinture est pourtant obligatoire depuis 1973 à l'avant des véhicules et depuis 1990 à l'arrière, le conducteur en étant tenu responsable depuis 2005, sous peine de se voir retirer 3 points de son permis et infliger une amende 135 euros par passager non attaché.

Les résultats de l'étude de l'Asfa sont diffusés à quelques jours du grand chassé-croisé entre "juillettistes" et "aoûtiens", Bison Futé prévoyant une circulation "exceptionnellement difficile ce weekend", avec un samedi classé noir dans le sens des départs.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Près du quart des tués sur autoroute" en 2015 "n'avaient pas attaché leur ceinture", rappelle l'Asfa.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-