Sexe, drogue et alcool: les étudiants français vivent dangereusement

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sexe, drogue et alcool: les étudiants français vivent dangereusement

Publié le 30/06/2017 à 16:59 - Mise à jour à 17:45
© MARC WATTRELOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La mutuelle étudiante Smerep a publié jeudi un rapport sur l'état de santé des étudiants français, et celui-ci n'est pas très bon. De plus en plus stressés et ne voyant pas régulièrement un médecin, les jeunes français ont aussi des comportements à risque concernant le sexe, la drogue ou l'alcool.

La Smerep, une mutuelle étudiante, a publié jeudi 29 l'étude Santé des Etudiants et Lycéens qui démontre une nouvelle fois "l'état précaire de santé des étudiants". Pour l'organisme, 15% des étudiants ne s'estiment pas en bonne santé. En effet, pas moins de 90% d'entre eux ne vont pas régulièrement  chez le médecins, même lorsqu'ils sont malades, préférant dans 45% des cas l'automédication.

Côté sexe l'usage du préservatif est loin d'être systématique pour 54% des étudiants et 37% des lycéens. La grande majorité d'entre eux estimant avoir un partenaire stable, ils ne voient pas l'utilité de se protéger. Plus grave, 30% des jeunes français ne connaissent pas bien le Sida, ses modes de transmissions ou conséquences, pensant parfois qu'une piqûre de moustique ou une poignée de main peuvent transmettre la maladie. Pas moins de 10% d'entre eux sont persuadés que des traitements permettent de guérir du Sida.

Lien de cause à effet: la consommation de pilule du lendemain est en hausse et 33% des lycéennes y ont déjà eu recourt. Les étudiantes, elles, ont adopté la pilule contraceptive pour 60% d'entre elles.

Du côté du stress, 20% des jeunes dorment moins de six heures par nuit et 10% d'entre eux prennent des médicaments contre le stress comme des anxiolytiques ou antidépresseurs. Pour "relâcher la pression", "83% des étudiants et 61% des lycéens ont déjà consommé de l’alcool et respectivement 38% et 15% d’entre eux ont une consommation plus régulière et/ou plus importante par rapport à leurs premières consommations". Par ailleurs 25% des étudiants se déclarent fumeurs. Le cannabis est aussi une drogue assez courante chez les jeunes français: 30% d'entre eux avoue en consommer.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pas moins de 15% des étudiants français ne s'estiment pas en bonne santé.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-