Smartphones: comment protéger votre enfant des sites pornographiques?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Smartphones: comment protéger votre enfant des sites pornographiques?

Publié le 20/03/2017 à 10:26 - Mise à jour à 10:45
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une étude publiée ce lundi, la moitié des jeunes, âgés de 15 à 17 ans, admettent avoir déjà surfé sur un site porno. Et dans la majorité des cas, cette consultation s'effectue sur des plateformes gratuites (via un smartphone, un ordinateur ou une tablette). Alors pour protéger son enfant de ce type de contenus, "FranceSoir" vous donne quelques astuces.

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à regarder des films pornographiques. Telle est la conclusion d'une étude Ifop réalisée pour l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (Open) et publiée ce lundi 20. Au total, la moitié des jeunes, âgés de 15 à 17 ans, admettent avoir déjà surfé sur un site porno (51%), soit une proportion en nette hausse en quatre ans (37% en septembre 2013). Et dans la quasi-totalité des cas, cette consultation s'effectue désormais essentiellement sur des sites de streaming gratuits (via un smartphone, un ordinateur ou une tablette). Les supports physiques, eux, sont de plus en plus délaissés pour ce type de pratique. "L’accès au porno est désormais plus simple, plus discret. Il n’y a plus besoin d’entrer dans une démarche proactive qui consiste à entrer dans un vidéoclub et d’acheter un produit", a expliqué François Kraus, le Directeur du pôle Actualité chez Ifop.

Alors pour les parents qui souhaitent empêcher leurs enfants de tomber sur des contenus à caractère pornographique, il existe plusieurs solutions pour contrôler leur smartphone, tablette ou ordinateur. Du côté des iPhone, ils peuvent être paramétrés de manière à empêcher l’accès à certains services ou contenus. Il suffit d’activer les restrictions (Réglages > Général > Restrictions), d’entrer un code secret à quatre chiffres puis de sélectionner les fonctionnalités à bloquer (Internet, vidéos, téléchargement de nouvelles applications, etc). 

Mais les autres mobiles peuvent également être protégés. Selon l'UFC-Que Choisir, les principaux opérateurs (SFR, Orange, Bouygues Telecom, etc.) proposent une option gratuite de contrôle parental sur mobile. Il s'agit d'un filtre censé bloquer les contenus susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes. En parallèle, de nombreuses applications sont disponibles sur l’Appstore d’Apple et le Play store d’Android. Sur les ordinateurs, un logiciel de contrôle parental peut également être installé: les parents ont la possibilité de choisir le profil "enfant" ou le profil "adolescent", de fixer des limites horaires, d'interdire l'accès à des sites sensibles du web mais aussi de limiter l'accès à des jeux ou à d'autres logiciels.

De son côté, la ministre de la famille Laurence Rossignol a expliqué, en février dernier, qu'elle souhaitait interdire l'accès des sites pornographiques aux mineurs. Pour elle, "l'accès facile à la pornographie" est "une violence faite aux enfants". Alors pour limiter l'accès à ces sites, plusieurs pistes vont être discutées avec les fournisseurs d'accès et les producteurs de sites pornographiques: l'installation d'office du contrôle parental sur tous les appareils (ordinateurs, tablettes, etc.), un code de carte bleue et une demande de confirmation sur portable mais aussi une obligation pour les vendeurs de demander à l'acheteur à qui est destiné l'appareil.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au total, la moitié des jeunes, âgés de 15 à 17 ans, admettent avoir déjà surfé sur un site porno (51%).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-