SMS et appels fixes internationaux désormais moins chers dans l'UE

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 06 juin 2018 - 15:53
Image
La Peep, une des deux grandes fédérations de parents d'élèves dans les établissements scolaires publics, a avoué mercredi son scepticisme sur l'interdiction des téléphones portables au collège
Crédits
© JUNG YEON-JE / AFP/Archives
Les frais appliqués aux appels fixes et aux SMS à travers l'Europe ont été plafonnés.
© JUNG YEON-JE / AFP/Archives
Les gouvernements européens sont parvenus dans la nuit de mardi à ce mercredi à un nouvel accord sur les frais d'itinérance. Les surcoûts applicables aux appels depuis téléphones fixes et aux SMS à travers l'UE sont désormais plafonnés, sans être cependant supprimés.

Plusieurs mois après la fin des frais d'itinérance pour les appels passés depuis un portable dans l'Union européenne, les appels depuis les téléphones fixes et les SMS vont également voir leur coût baisser pour les citoyens européens.

C'était en effet une bizarrerie de la suppression du roaming (surcoût appliqué aux appels internationaux par l'opérateur). S'il est désormais interdit de "taxer" les appels internationaux depuis les portables au sein de l'Union européenne, rien n'interdisait de telles pratiques concernant les appels passés depuis un téléphone fixe ou les textos.

Dans la nuit de mardi 5 à ce mercredi 6, les gouvernements européens se sont mis d'accord, non pas pour supprimer totalement ces surcoûts, mais au moins pour les limiter. Désormais donc, téléphoner depuis chez soi vers un autre pays européen ne pourra entraîner un surcoût supérieur à 19 centimes par minute. Pour un SMS, il ne pourra pas être de plus de 6 centimes.

Lire aussi: Télécoms - 19 pays d'Amérique vont supprimer les frais d'itinérance

Cela alors que selon l'association de défense des consommateurs européens BEUC, certains opérateurs facturaient la minute de communication jusqu'à 80 centimes de plus.

Le choix d'un simple plafonnement apparaît comme celui du compromis alors que les opérateurs dénonçaient une nouvelle amputation de leurs revenus en pleine phase d'investissements pour le déploiement de la 5G.

Dans les faits, l'impact sur le portefeuille des abonnés sera très variable, et pas seulement en fonction de leurs habitudes et déplacements. En effet, les grilles de tarifs varient beaucoup d'un opérateur à l'autre.

Ainsi, Free proposait jusque-là un surcoût de 15 centimes pour les appels et 19 centimes pour les SMS, note le HuffPost. Orange affichait 48 centimes pour une minute d'appel et 28 centimes pour un SMS. SFR proposait 67 centimes la minute et 40 centimes le SMS. Et enfin Bouygues établissait les surcoûts à 20 centimes la minute et 30 centimes le SMS.

Ces frais n'ont pas été totalement supprimés, mais il existe aujourd'hui de nombreuses applications de communication qui, elles, ne dépendent pas des opérateurs et qui permettent d'envoyer des messages ou de s'appeler. Toutefois, y recourir peut être traître. Le premier accord sur le roaming a en effet supprimé les surcoûts pour l'utilisation d'Internet mais seulement dans une certaine limite fixée par l'opérateur. Recourir uniquement aux applications peut donc se révéler coûteux.

À LIRE AUSSI

Image
Application Pop Europe
Pop Europe: une application pour mieux connaître l'Europe
Le numérique prend une place de plus en plus importante dans notre quotidien. En France, 94% des moins de 25 ans utilisent un smartphone. Afin d'exploiter au mieux cet...
28 mai 2018 - 16:21
Société
Image
Uber a été poursuivi devant plusieurs tribunaux en France sur la base d'une loi du 1er octobre 2014, dite loi Thévenoud, contre laquelle la société américaine avait fermement bataillé
Uber contre les taxis: quand la justice européenne s'en mêle
Parfois totalement retirée de certains pays d’Europe comme le Danemark ou l’Italie, l’activité d’Uber s'est vue en parallèle de plus en plus encadrée au niveau nationa...
25 avril 2018 - 12:59
Politique
Image
Tout "contenu terroriste" sur internet doit être supprimé dans l'heure suivant son signalement par les autorités, a demandé jeudi la Commission européenne
Quelle lutte contre la cybercriminalité en Europe?
Manger, s’habiller, regarder des films, écouter de la musique, préparer ses vacances… Tout cela est possible grâce à Internet. Ce jeune média, né au début des années 1...
28 mars 2018 - 18:42
Politique