Sondage: les enfants d'aujourd'hui sont moins bien élevés qu'avant, selon 75% des Français

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sondage: les enfants d'aujourd'hui sont moins bien élevés qu'avant, selon 75% des Français

Publié le 28/02/2015 à 13:54 - Mise à jour le 01/03/2015 à 10:08
©Allthecolor/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

Ce n'est pas une énorme surprise: pour les trois-quarts des Français, les enfants d'aujourd'hui sont moins bien élevés qu'à l'époque où ils étaient eux-mêmes enfants, selon un sondage. La faute aux parents, pas assez sévères.

A la maison ou à l'école, les enfants d'aujourd'hui sont moins bien élevés qu'avant: c'est ce que pensent les trois-quarts des Français, selon un sondage BVA-Doméo pour la presse régionale, publié samedi.

Globalement, par rapport à l'époque où elles étaient elles-mêmes enfants, 74% des personnes interrogées (86% chez les sympathisants de droite, 61% chez ceux de gauche) jugent que les enfants d'aujourd'hui sont "moins bien élevés".

Un quart des Français (13% à droite, 37% à gauche) trouvent qu'ils sont "ni mieux, ni moins bien élevés", et seulement 1% jugent qu'ils sont "mieux élevés".

Une très forte majorité (85%) jugent la plupart des parents "pas assez sévères" avec leurs enfants. En moyenne, les Français considèrent que les enfants devraient aller se coucher à 20h20 lorsqu’ils ont 6-7 ans, à 20h50 lorsqu’ils ont 10-11 ans, et à 21h40 lorsqu’ils ont 14-15 ans.

Ils pensent aussi qu’ils devraient être autorisés à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone portable à 13 ans, à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans.

L'école n'est pas jugée responsable de cette mauvaise éducation, même si 51% des personnes interrogées pensent que l’enseignement y est de mauvaise qualité (67% à droite, 32% à gauche), contre 48% qui pensent le contraire (33% à droite, 67% à gauche).

Et les réformes mises en place ou annoncées n'y changeront rien, selon eux: six mois après sa généralisation dans tout le pays, 68% des Français considèrent que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été une mauvaise chose et 73% seraient opposés à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes.

Alors, c'était mieux avant? A l’école, lorsqu’ils étaient enfants, les Français préféraient l’histoire-géographie (27%), devant les mathématiques (25%) et le français (21%). Ils étaient en revanche nettement moins nombreux à préférer les sciences naturelles (12%), les langues étrangères (8%) ou les sciences physiques (7%). Ne reste plus qu'à réécouter le dernier tube des Enfoirés, Toute une vie…

(Sondage réalisé par Internet les 12 et 13 février 2015 auprès d'un échantillon de 1.035 personnes de 18 ans et plus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas).

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certes c'est malpoli de tirer la langue, mais bon...

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-