"Stop ça suffit": la campagne du gouvernement contre le harcèlement sexiste (VIDEO)

"Stop ça suffit": la campagne du gouvernement contre le harcèlement sexiste (VIDEO)

Publié le 09/11/2015 à 10:24 - Mise à jour à 11:30
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trop de femmes sont encore victimes de propos sexistes, voire d'agressions, dans les transports en commun. C'est pour rappeler l'urgence de la situation et sensibiliser les usagères et usagers que le gouvernement a lancé lundi une campagne de sensibilisation qui se présente sous la forme d'un clip vidéo et d'affiches.

"Vous êtes charmant", "Ta petite jupe c'est pour moi?", "T'es bonne tu m'excites": des mots crus déjà entendus par beaucoup de femmes dans les transports. "Stop, ça suffit", affirme la vidéo de la campagne de sensibilisation contre le harcèlement dans les transports lancée par le gouvernement ce lundi 9. En avril dernier, une étude menée par le Haut conseil à l’Egalite entre les femmes et les hommes révélait que 100% des femmes ont déjà été victimes, au moins une fois dans leur vie, de cette situation. Sept mois plus tard, Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, veut se saisir du sujet et agir contre ce chiffre alarmant.

Sous forme de spots vidéo diffusés sur Internet, d'affiches placardées dans le métro et les gares et de dépliants, la campagne est également relayée sur Twitter avec le mot clé #HarcèlementAgissons. "Le ministère de l’Education nationale relayera également le message auprès des collégiens et lycéens", précise également un communiqué. Outre la volonté du gouvernement de sensibiliser les usagères, elle a aussi pour but de rappeler que ce comportement est puni par la loi: l’injure publique est passible de 6 mois d’emprisonnement, et de 2.500 euros d’amendes, et les agressions sexuelles (baisers forcés, mains aux fesses, sur les cuisses, frottements, etc.) sont passibles de 5 ans d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende.

Cette campagne est l'une des douze mesures du "Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun" annoncé le 9 juillet dernier par Pascale Boistard. Développé en trois axes (mieux prévenir, réagir, accompagner), il se met en place à travers plusieurs initiatives. Depuis le 2 novembre, la ville de Nantes a par exemple lancé l'expérimentation de l’arrêt des bus à la demande la nuit pour éviter que les usagers aient à effectuer de trop long trajets à pied dans des espaces peu sécurisants. Et à partir du 7 décembre, un numéro d'alerte par SMS, le 31.17, permettra de signaler toute situation d'urgence plus discrètement qu'en téléphonant.

(Voir ci-dessous la vidéo de la campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans le cadre des mesures annoncées par le gouvernement, ce spot vise à sensibiliser les usagers des transports en commun pour lutter contre le harcèlement sexuel.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-