Surexposition aux écrans: la myopie en forte augmentation chez les jeunes

Surexposition aux écrans: la myopie en forte augmentation chez les jeunes

Publié le 31/08/2017 à 10:39 - Mise à jour à 11:49
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une enquête OpinionWay publiée mercredi, quatre jeunes sur dix auraient du mal à voir de loin, contre trois sur dix l'an dernier. La cause de la baisse de l'acuité visuelle des 16-24 ans serait la surexposition aux écrans.

D'après une enquête OpinionWay pour l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV), 41% des jeunes de 16 à 24 ans indiquent avoir du mal à voir de loin contrairement à 29% l'année dernière. Ils sont également de plus en plus nombreux à porter des lunettes.

L'association alerte sur la surexposition des jeunes aux écrans. Selon l'enquête, les 16-24 ans passeraient plus de huit heures par jour devant les écrans (télévision, ordinateur, tablette, téléphone confondues). Le triste vainqueur est le téléphone portable, qui, à lui seul, occupe les jeunes quatre heures par jour.

La plupart souffrent de "myopie fonctionnelle", c'est à dire qu'ils ont du mal à voir de loin lorsqu'ils arrêtent subitement de regarder leur écran. "Grosso modo, notre périmètre visuel se limite à entre 30 et 50 centimètres. Le téléphone c'est à 20 centimètres, la tablette à 30 et l'ordinateur à 50", explique Catherine Jégat, porte-parole de l'ASNAV au micro de France Inter. Et d'ajouter, "le cerveau interprète cette vision de loin comme n'étant plus une priorité et privilégie la vision de près en provoquant ce phénomène de myopie. Normalement, l'humain n'est pas fait pour regarder de près".

Pour limiter ce phénomène, l'ASNAV conseille, car il est impossible aujourd'hui de supprimer les écrans, de pratiquer des pauses régulières de cinq à dix minutes. L'association préconise également de profiter de ces moments sans écrans pour regarder au loin, sous une lumière naturelle, afin de reposer ses yeux.

*Enquête réalisée du 29 mars au 22 avril 2017 par téléphone auprès de deux échantillons représentatifs de la population française, l'un de 802 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, l'autre de 303 personnes âgées de 16 à 24 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon l'ASNAV, la surexposition des jeunes aux écrans serait la cause de la hausse des cas de "myopie fonctionnelle".

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-