Surpoids: un Européen sur six est obèse, la France fait partie des meilleurs élèves

Surpoids: un Européen sur six est obèse, la France fait partie des meilleurs élèves

Publié le 22/10/2016 à 14:49
©Tony Alter/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les Européens grossissent, toujours plus. Si l'UE est encore loin des Etats-Unis, la moitié des adultes sont en surcharge pondérale et certains pays comptent déjà un quart d'obèses.

L’Europe n’est pas encore les Etats-Unis… mais elle s’en rapproche petit à petit. Selon des données datant de 2014 publiées par l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), pas moins d'un européen sur six est obèse, au sens médical du terme. Si l’on s’en tient à la notion plus large de "surpoids", le chiffe est plus inquiétant encore puisque cette tendance concerne plus de la moitié des adultes (51,6%).

Tous les Etats membres ne sont pas dans la même situation cependant: le pays dont la part de sa population en situation d’obésité la plus élevée est Malte (26%, soit plus d’un adulte sur quatre!), qui ne semble guère pratiquer dans les faits le régime méditerranéen, devant la Lettonie (21,3%), la Hongrie (21,2%), l’Estonie (20,4%) et le Royaume-Uni (20,1%).

A l’autre bout de l’échelle, le pays qui compte le moins d’obèses est la Roumanie, ou moins d’un adulte sur dix est dans cette situation (9,4%). Les autres Etats vertueux sont l’Italie (10,4%), les Pays-Bas (13,3%), la Suède et la Belgique (14%) et… la France (15,1%) qui fait donc partie des pays les mieux classés.

L’étude met également en évidence un phénomène déjà connu, mais ici confirmé, à savoir que l’obésité augmente avec la faiblesse du niveau d’éducation et avec l’âge mettant ainsi en lumière une mauvaise hygiène de vie qui dégrade lentement la santé année après année. Ainsi la proportion d’obèses est, dans toute l’UE, de 22,1% chez les 65-74 ans (elle baisse un peu après 75 ans), alors qu’elle n’est que de 5,7% chez les 18-24 ans.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains pays de l'UE comptent un quart de leur population adulte en état d'obésité.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-