Thomas Pesquet: découvrez la vie qu'il mène depuis son retour sur Terre

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Thomas Pesquet: découvrez la vie qu'il mène depuis son retour sur Terre

Publié le 07/08/2017 à 11:44 - Mise à jour à 12:05
© SHAMIL ZHUMATOV / POOL/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors d'une interview accordée au magazine "Elle" publiée samedi, Thomas Pesquet s'est confié sur la vie qu'il mène depuis qu'il est rentré de la Station spatiale internationale (ISS). Il a notamment expliqué ses projets avec sa compagne, Anne Mottet.

De retour sur la terre ferme depuis plus de deux mois, Thomas Pesquet a retrouvé ses proches et notamment sa compagne Anne Mottet. Désormais beaucoup moins présent sur les réseaux sociaux, l'astronaute s'est confié, lors d'une interview accordée au magazine Elle et publiée samedi 5, sur la vie de Terrien qu'il a retrouvée depuis la fin de son séjour dans la Station spatiale internationale (ISS).

Dans un premier temps, il a énuméré ce qu'il comptait faire au cours des prochaines semaines. "Cet été, je fais le tour de France. Le Sud-Est pour le mariage de mon ami Aurélien (je suis témoin, j'ai même emmené ses alliances dans l'espace), la Normandie chez mes parents, puis Bordeaux où habite mon frère, et Lyon, où vit la famille d'Anne. Ensuite, je vais certainement l'emmener dans un des endroits que j'ai admirés de là-haut. Les Bahamas, avec ce camaïeu de bleus, l'Australie ou l'Afrique de l'Est", a confié l'astronaute.

Agé de 39 ans, Thomas Pesquet a également expliqué avoir retrouvé le goût des choses simples comme le sport qu'il pratique par "plaisir" mais aussi "pour regagner la masse musculaire" qu'il a perdue. Marcher dans la nature est également l'un des plaisirs qu'il s'octroie au quotidien. "J'ai aussi de la lecture à rattraper, même si j'avais emmené Le petit prince de Saint-Exupéry et si mes copains m'ont envoyé des livres en PDF", a-t-il ajouté.

Questionné sur sa "soirée idéale", Thomas Pesquet est resté simple une nouvelle fois. "Boire un verre de vin en compagnie de ceux que j'aime. Quand on est aussi loin, on réalise à quel point certaines personnes sont précieuses. J'ai aussi pris conscience de la fragilité de notre planète" a-t-il expliqué, précisant que ce constat ne l'empêcherait pas de "repartir dans l'espace".

En effet, l'astronaute, qui effectuait sa première mission dans l'espace, compte bien y retourner. "L'espace, c'est addictif, c'est un peu comme une drogue", avait-il dit au Salon aéronautique du Bourget qui avait lieu du 19 au 25 juin, juste après son retour. Et d'ajouter: "Une fois qu'on y a goûté, on a envie d'y retourner rapidement" . Là-haut "on flotte", au retour "on expérimente la lourdeur de son corps". "On a perdu ses superpouvoirs. Donc on n'a envie que d'une chose, c'est de les récupérer".

Une envie si forte qu'il rêve même d'espace pendant la nuit. "Ce sont plutôt des cauchemars, d'ailleurs, des situations d'urgence ou de panique que je n'ai heureusement jamais connues en vol".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Quand on est aussi loin, on réalise à quel point certaines personnes sont précieuses", a déclaré Thomas Pesquet.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-