Transports en commun: un Français sur deux se sent en sécurité

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Transports en commun: un Français sur deux se sent en sécurité

Publié le 12/07/2016 à 08:29 - Mise à jour à 08:39
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

D'après une étude réalisée avant les attentats de 2015 parue ce mardi, un Français sur deux se dit en sécurité dans les transports en commun. Cela varie toutefois en fonction de la fréquence d'utilisation, du sexe ou de l'âge. Ainsi, sans surprise, les femmes sont globalement moins sereines que les hommes.

Un Français sur deux se dit en sécurité dans les transports en commun (métro, RER, bus ou TGV) mais cela varie, selon la fréquence d'utilisation, le sexe ou l'âge, selon une étude publiée ce mardi 12. Lors de la période d'étude 2009–2013, soit avant les attentats ayant frappé la France, plus d'un usager sur deux se sentait "toujours en sécurité dans les transports en commun", indique une note de l'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendue publique ce mardi. La proportion de Français se disant en sécurité dans les transports en commun "varie néanmoins selon le sexe, l'âge et (leur) fréquence d'utilisation", nuance cette étude.

Plus des deux tiers des usagers âgés de plus de 65 ans déclarent s'y sentir ainsi "toujours en sécurité" mais une femme sur cinq "rarement" (contre 12 % des hommes). Et plus de la moitié d'entre elles disent ne pas se sentir "toujours" en sécurité (51%, 38% pour les hommes). "Parmi la population d'étude", outre le sexe, l'ONDRP distingue des profils d'usagers "qui se différencient selon leurs caractéristiques socio-démographiques et leurs habitudes de transport". Moins de la moitié des "actifs urbains" (occupant ou recherchant un emploi) se sentent ainsi toujours en sécurité contre 61 % des inactifs, indique l'ONDRP. La part des usagers "rarement en sécurité est la plus élevée" parmi les usagers occasionnels (18 % contre 16 % en moyenne)", pointe-t-elle aussi.

52.000 individus de 14 ans et plus ont été interrogés par l'Insee et l'ONDRP sur leur sentiment de sécurité dans les transports en commun, un échantillon représentatif des individus déclarant avoir utilisé les transports en commun au cours des 24 mois précédant l'enquête. L'étude a été réalisée à partir de résultats des enquêtes "cadre de vie et sécurité" menées conjointement par l'Insee et l'ONDRP depuis 2009. Les Français sont interrogés chaque année sur leur ressenti de la sécurité, ce qui tranche avec les chiffres officiels de la délinquance enregistrés à partir de plaintes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plus de la moitié des femmes disent ne pas se sentir toujours en sécurité dans les transports en commun.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-