Un téléphone d'urgence mis à disposition des femmes battues

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Un téléphone d'urgence mis à disposition des femmes battues

Publié le 17/10/2015 à 12:44 - Mise à jour à 13:10
©Andrea Portilla/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La loi visant à lutter contre les violences faites aux femmes a mis en place un dispositif novateur: un "téléphone grave danger" destiné à contacter les secours grâce à une touche de contact d'urgence.

Un "téléphone grave danger" complète désormais le dispositif de lutte contre les violences faites au femmes de la loi du 4 août 2014. Mis a disposition par la justice aux victimes de violences "en très grand danger", ce téléphone est doté d'une touche de contact d'urgence servant à établir le contact avec Mondial assistance 24h/24 et sept jours sur sept.

Expérimenté en Seine-Saint-Denis, dans le Bas-Rhin, le Val d'Oise et à Paris entre 2009 et 2010, ce nouveau dispositif est aujourd'hui généralisé. Selon Ouest France, cinq devraient être attribués au tribunal de grande instance de Nantes et deux à celui de Saint-Nazaire. "En près de quinze ans, de nombreuses lois sont venues renforcer les droits des femmes face à ces violences", a indiqué Brigitte Lamy, procureure du tribunal de Nantes. "Il y a eu, ainsi, un protocole sur le traitement des mains courantes. Et, depuis 2013, un dispositif pour éloigner l'auteur des violences du cadre familial".

Selon cette dernière, l'appareil est directement relié à "la salle de commandement de la police et de la gendarmerie" pour permettre le déploiement d'une patrouille dans la foulée.

Ces téléphones sont attribués pour des durées de six mois renouvelables par les procureurs. Seules les femmes ne vivant plus avec le conjoint violent, mais se trouvant toujours dans une situation à hauts risques, sont concernées. Elles doivent par ailleurs avoir obtenu de la justice, qu'elle interdise les conjoints violents d'entrer en contact avec elles.

Destinée à réduire les risques de récidive, cette convention prévoit également des stages organisés avec la gendarmerie et plusieurs associations, pour que le conjoint violent prenne conscience des raisons qui le poussent à l'être. Selon Henri-Michel Comet, le préfet de Loire-Atlantique, "plus de 217.000 femmes ont été victimes de violences" en 2014 et 118 en sont décédées. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un téléphone mis à disposition des femmes battues et se trouvant en très grand danger.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-