Une jeune mère américaine pousse un "coup de gueule": non, la césarienne n'est pas "une solution de commodité"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une jeune mère américaine pousse un "coup de gueule": non, la césarienne n'est pas "une solution de commodité"

Publié le 27/08/2016 à 15:09 - Mise à jour à 15:10
©Julien Haler/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Raye Lee une jeune Américaine a dû être surprise: son message Facebook où elle s'emporte, avec quelques formules choc, contre l'idée que la césarienne est une solution de confort a secoué le web. Le début d'un changement de mentalités?

Le coup de gueule a fait mouche. Plus de 42.000 "likes" sur sa page Facebook et 27.000 partages ont été comptabilisés par le réseau social pour le message de Raye Lee, une jeune Américaine qui, venant de subir un accouchement par césarienne, a poussé un "coup de gueule" amer contre ceux qui sous-estiment la difficulté d’un tel mde d’accouchement.

"Oui, ma césarienne était vraiment une solution de commodité. C’était vraiment avantageux d’avoir 38 heures de travail avant que mon bébé ne soit en état de détresse et que chaque contraction stoppe son rythme cardiaque" écrit avec une ironie mordante la jeune femme qui ne supporte pas d’entendre des commentaires sur le fait qu’elle a choisi "l’option de la facilité", ou que "ce n’était pas un vrai accouchement".

Il est vrai que Raye Lee a le sens de la formule sans détour pour décrire ce qui s’apparente plus à une épreuve qu’à un quelconque "confort": "Avoir un enfant hurlant extrait d’une incision de quelques centimètres pour laquelle on vous a coupée, déchiquetée jusqu’à ce qu’elle se déchire à travers toute votre graisse, vos muscles et vos organes (qui sont mis de côté sur la table à côté de vous, pour continuer de couper jusqu’à ce qu’ils atteignent le bébé) est une expérience complètement différente de ce que j’imaginais pour la naissance de mon enfant". On la croit volontiers, surtout à la vision de la large cicatrice sur le bas-ventre qu’elle dévoile en photo.

Depuis, la jeune femme a été contacté par plusieurs médias, comme elle le relate sur sa page, pour le succès du buzz qu’elle a créé et le rôle, sans l’avoir cherché, qu’elle joue maintenant comme porte-parole des femmes qui ont accouché douloureusement par césarienne. Ce qui n’empêche par Raye Lee de confirmer que son enfant va bien et qu’elle est une mère comblée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enfant va bien malgré un accouchement délicat.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-