Vague de froid: la France grelotte mais pas autant qu'en 1956

Vague de froid: la France grelotte mais pas autant qu'en 1956

Publié le 27/02/2018 à 14:54 - Mise à jour à 15:06
©Greg Westfall/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis dimanche, l'air froid venu de Sibérie a gagné la France, faisant brutalement chuter le thermomètre au grand dam de certains. Mais les températures actuelles sont loin de celles qu'ont connues les Français au mois de février 1956.

Les manteaux et autres vêtements d'hiver sont de sortie. Depuis dimanche, l'air froid venu de Sibérie a gagné la France, faisant brutalement chuter les températures. Concrètement, Météo France prévoit jusqu'à mercredi des minimales comprises entre -6°C et -10°C sur une grande moitié est (hors Méditerranée, entre 0°C et -4°C) et de -2°C et -6°C sur l'ouest du territoire. A la grande surprise de certains, la neige a même fait son apparition dans de nombreux départements, à l'instar des Alpes-Maritimes.

Mais le froid actuel n'est rien comparé à ce qu'ont vécu les Français en février 1956. Cette année là, l'Hexagone a connu la vague de froid la plus intense et la plus longue de son histoire depuis 1900: au total, les Français avaient dû faire face à 27 jours de météo glaciale avec des températures très basses, les plus faibles jamais enregistrées. Le thermomètre affichait entre –10°C à –30°C.

Comme le rappelle Météo France sur son site Internet, d'autres vagues de froid ont touché la France depuis 1956. Du 12 janvier au 6 février 1963 et du 3 au 17 janvier 1985, le pays a ainsi connu deux vagues de froids de forte intensité. Au XXIe siècle, et outre celui que traverse actuellement la France, un seul épisode de grand froid a été recensé, du 1er au 13 février 2012.

Lire aussi - Trois-quarts de la France en plan Grand froid, les autorités en alerte

Actuellement, face aux très basses températures, les autorités du pays ont activé le plan "grand froid" dans 68 départements après la mort d'un troisième sans-abri. Au total, 5.344 places supplémentaires ont été débloquées, dont 1.751 à Paris.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En février 1956, la France a connu la vague de froid la plus intense et la plus longue de son histoire depuis 1900.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-