Zimbabwe: les préservatifs importés de Chine seraient trop petits

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Zimbabwe: les préservatifs importés de Chine seraient trop petits

Publié le 04/03/2018 à 14:39 - Mise à jour à 14:44
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le ministre de la Santé du Zimbabwe, David Parirenyatwa, a récemment confié que les préservatifs utilisés dans le pays, importés de Chine, étaient trop petits pour les habitants. Un problème de taille sachant que le Zimbabwe est l'un des pays les plus touchés au monde par l'épidémie du sida.

Un problème de taille. Le ministre de la Santé du Zimbabwe, David Parirenyatwa, a tenu à aborder un sujet délicat en expliquant à travers un discours que les préservatifs utilisés dans le pays et importés de Chine étaient trop petits pour les habitants. "La région d’Afrique australe, où nous nous trouvons, est particulièrement frappée par le fléau du sida. Nous encourageons l’utilisation du préservatif mais certains de nos concitoyens se plaignent de l’étroitesse des moyens de contraception qu’on leur propose", a-t-il expliqué fin février dernier lors d'une intervention publique à Harare précisant que les préservatifs chinois que l’on trouvait sur le marché étaient "trop minces".

Par conséquent, il a invité les entreprises locales à se lancer dans la production de préservatifs afin de mieux répondre aux besoins de la population. "Vous devez pouvoir fabriquer vos propres capotes", a-t-il lancé persuadé des effets bénéfiques de cette démarche.

Un discours qui a particulièrement retenu l'attention de l'entreprise Beijing Daxiang, l'un des fabricants de préservatifs chinois. "Nous recueillons actuellement les témoignages de Zimbabwéens pour mieux comprendre les problèmes qu’ils rencontrent avec nos produits. Je peux déjà vous dire que nous proposerons bientôt des préservatifs de tailles différentes sur le marché zimbabwéen", a réagi le directeur Zhao Chuan, cité par CNews.

Lire aussi - L'Inde interdit les publicités TV pour préservatifs en journée

A noter que le Zimbabwe est l'un des pays les plus touchés au monde par l'épidémie du sida avec 13,5% de la population séropositive et environ 40.000 nouveaux malades chaque année. Comme le rappelle l'association britannique Avert sur son site Internet, plus des trois quarts des dépenses liées au VIH au Zimbabwe proviennent de donateurs internationaux.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les préservatifs importés de Chine seraient trop petits pour les habitants du Zimbabwe.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-