Ivermectine : une image vaut mille maux

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ivermectine : une image vaut mille maux

Publié le 02/04/2021 à 14:58 - Mise à jour à 15:15
DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

EDITO - Le Dr Shouman en Egypte nous disait «vos pays n’acceptent pas nos études, mais qu’ils fassent les leurs, mais qu’ils les fassent !». De son coté, le Dr Babalola du Nigéria, expert de l’Ivermectine avec plus de 60000 patients qui l’ont utilisée sans problème expliquait que « Merck avait fait des pressions sur son gouvernement pour que les médecins n’utilisent pas l’ivermectine ». Le Pr Carvallo en Argentine commentait sur la performance de ce traitement dans les Etats qui avaient décidés de l’utiliser – « pour les autres Etats, il n’y avait pas assez à y gagner ».  Puis ce fut au tour du Pr Omura, prix Nobel de médecine, de déclarer « ne pas accepter l’ivermectine ce serait comme rejeter la pénicilline en son temps .»

Après les médecins et chercheurs comme Peter McCullough, Pierre Kory, Paul Marik, Didier Raoult, Tess Lawrie, qui se sont illustrés pour faire accepter les traitements précoces et les artistes pour rouvrir les lieux de culture, les citoyens se sont illustrés sur les réseaux sociaux ou dans des regroupements associatifs afin de s’informer, de comprendre la situation.

Cette semaine l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) puis l’ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament) ont suivi les traces de l’Agence européenne des médicaments en décidant de ne pas recommander l’ivermectine comme traitement précoce contre la Covid-19. Ce n’était plus une surprise pour personne... 

 

Hier c'était le Dr Gérard Maudrux qui enflammait la toile avec sa lettre au président, en lui suggérant une petite modification sur la recommandation de traitement

Aujourd’hui c’est un groupe de Sud-Africains, THJ-Africa.org.za qui a fait une animation musicale pour informer sur l’ivermectine avec le soutien du Dr Tess Lawrie.

Version française

Version anglaise

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ivermectine : le temps des images

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir