Au-dessous du volcan

Au-dessous du volcan

Publié le 09/08/2021 à 12:07
Ph.©Beboy/Fotolia.com
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Marilis Valo, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

TRIBUNE - Sans doute sous le coup de l’émotion déclenchée par le nombre officiel des manifestants anti «pass» dans la journée de samedi 7 août, Monsieur Véran a eu un mot bien malheureux. Le « magma », a-t-il dit, pour décrire la foule qui s’est mobilisée ce jour-là contre les diktats de son gouvernement dans toute la France.

Il a cru, le pauvre, faire un bon mot, car si on cite le Larousse, on trouve en premier lieu cette première définition de magma : « Mélange formant une masse pâteuse, épaisse » En allant plus loin, on peut lire une seconde définition : « Mélange confus, inextricable de choses abstraites».

Si nous nous arrêtions là, bien sûr, nous serions fondés à nous indigner devant ce que M.Véran a essayé de faire, c’est-à-dire:

1. insulter les opposants à sa politique,
2. les dépersonnaliser en les comparant à une masse informe et donc, sans importance et non humaine,
3. mettre les rieurs de son côté.

Lorsque j’ai lu ses propos, j’avoue que je suis tout d’abord tombée dans le panneau, ne gardant du mot « magma » que le sens péjoratif que M.Véran entendait lui donner.

C’est alors que mon époux, géologue amateur et féru de vulcanologie m’a interpellée : « Mais Marilis, tu connais pourtant le sens premier du mot « magma » ! Alors, réfléchis : c’est plutôt un compliment, non ? »

Effectivement. Le magma est la matière qui est à l’origine de la lave. La lave, c’est ce qui jaillit d’un volcan en éruption, à une température pouvant aller jusqu’à 1200°, transformant à jamais tout ce sur quoi elle passe. La lave, c’est ce merveilleux sang de la terre qui, une fois refroidi, nourrit le sol des minéraux qu’elle a puisés dans les entrailles de notre belle planète, permettant l’éclosion d’une flore, puis d’une faune nouvelle. La lave se répand, purifie par le feu ce qu’on croyait impurifiable, puis donne la vie à quelque chose d’autre, quelque chose de neuf.

Monsieur Véran devrait lire attentivement les discours qu’écrivent pour lui les membres de son personnel, avant de les livrer à la presse. Il devrait faire particulièrement attention aux mots qu’il emploie si imprudemment, car en tentant d’insulter ceux qui lui tiennent tête, il vient de leur rendre le plus bel hommage qui soit en leur révélant par ce lapsus qu’il n’est que trop conscient de leur puissance – bien qu’il le nie avec toute l’énergie qui lui reste.

Ayant fait tout ce qu’il fallait pour provoquer l’éruption du volcan, il reste assis juste en-dessous, espérant contre toute probabilité (ce qui n’est vraiment pas scientifique, vous en conviendrez) ne pas être balayé par le flot tranquille et inexorable de la lave en fusion qui provient du magma.

 

Marilis Valo est écrivain.

Voir aussi : L'été des résistants : des grandes villes aux bourgades, on manifeste pour la liberté

Auteur(s): Marilis Valo, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Eruption du volcan de la Soufrière (Guadeloupe)

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir