Brigitte Bourguignon en campagne: est-ce judicieux de s’appuyer sur "la crise covid, meurtrière pour nos aînés"?

Auteur(s)
Le Collectif citoyen, pour FranceSoir
Publié le 17 juin 2022 - 17:16
Image
Brigitte Bourguignon, à la sortie du Conseil des ministres, le 8 juin 2022
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
Brigitte Bourguignon, à la sortie du Conseil des ministres, le 8 juin 2022
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

TRIBUNE — Brigitte Bourguignon, l’actuelle ministre de la Santé et de la Prévention, est en campagne électorale pour les législatives 2022. Auparavant, elle a été ministre déléguée chargée de l’Autonomie et présidente de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Dans son fascicule de campagne électorale, on peut lire le passage suivant :

« Dès le début de mon mandat ministériel, les difficultés se sont accumulées que ce soit la crise covid, meutrière pour nos aînés et source d’isolement dans les Ehpad, le manque de professionnels auprès des personnes âgées, faute de rémunération suffisante, ou encore le scandale dans les établissements ORPEA. Plus d’un aurait baissé les bras face à toutes ces difficultés. Bien au contraire, ces événements ont accru ma motivation. »

Brigitte Bourguignon - document de campagne
Brigitte Bourguignon - document de campagne

Sur le thème de la gestion du covid-19 chez les aînés et en Ehpad, les citoyens s’interrogent…

  •  L’État a-t-il appliqué les recommandations de l’Académie de médecine relatives à la vitamine D (et plus particulièrement pour les personnes âgées de plus de 60 ans), éditées le 20 mai 2020 [1]
     
  •  L’État a-t-il mis en pratique les résultats des travaux prophylactiques du docteur Cédric Annweiler d’Angers sur la vitamine D contre le covid-19, chez les personnes âgées, publiés le 2 novembre 2020 ? [2] [3] Cette étude concluait à une diminution de la mortalité de 93 % en cas de supplémentation en vitamine D (p = 0,017). À la même période, une équipe italienne publiait ses résultats : 70 % de réduction de la mortalité (p = 0,04) [3b].
     
  • L’État a-t-il décidé de suivre les 73 experts francophones et les six sociétés savantes qui ont publié un communiqué, le 18 janvier 2021, qui plaide pour une diffusion massive de la supplémentation en vitamine D ? [4]
     
  •  L’État a-t-il mis en pratique les résultats des travaux du docteur Cédric Annweiler sur la vitamine D en curatif contre le covid-19, chez les personnes âgées, publiés le 13 octobre 2020 ? [5] Cette étude concluait à une diminution de la mortalité de 69 % en cas de supplémentation en vitamine D (p = 0,003, HR).
     
  • L’État a-t-il mis en pratique les résultats des travaux du docteur Cédric Annweiler sur la vitamine D en curatif contre le covid-19, chez les personnes âgées, publiés le 29 juillet 2021 ? [6] Cette étude concluait à une diminution de la mortalité de 49 % à 3 mois en cas de supplémentation en vitamine D (p = 0,002, HR).
     
  •  L’État va-t-il décider de mettre en pratique les résultats des travaux du docteur Cédric Annweiler sur la vitamine D en curatif contre le covid-19, chez les personnes âgées, publiés le 31 mai 2022 ? [7] Cette étude conclut à une diminution de la mortalité de 61 % à 14 jours en cas de supplémentation en vitamine D (p = 0,049, HR ajusté).
     
  • L’État a-t-il décidé d’initier des investigations complémentaires sur la prophylaxie à l’aide d’Ivermectine, suite aux travaux de Bernigaud et al. publiés le 25 novembre 2020 ? [8] Par sérendipité, 100% d’efficacité avait été constatée en Ehpad…en France.
     
  • L’État a-t-il encouragé les médecins à prendre en charge précocement les patients âgés en ambulatoire à l’aide de médicaments classiquement utilisés face aux symptômes constatés : antibiotiques, antiinflammatoires, anticoagulants, voire oxygène ? [9]. Pourtant, certains médecins les utilisent depuis le début de la crise covid, y compris chez des patients âgés, et revendiquent n'avoir quasiment aucun décès quand le traitement est pris dans les tout premiers jours. L’État a-t-il accentué la prise en charge médicale ambulatoire dans les Ehpad suite à la déclaration d’Olivier Véran du 18 mars 2021 : « Dans certains cas, on pourra vous proposer des traitements. Si vous avez par exemple des troubles respiratoires, on pourra vous proposer de l’oxygène, y compris chez vous. On pourra également vous prescrire des anticoagulants pour éviter les risques de thrombose, ou des antibiotiques pour éviter le risque de pneumonie » ?
     
  • L’État a-t-il mis en pratique les résultats des travaux du docteur Didier Raoult sur la bithérapie azithromycine/hydroxychloroquine contre le covid-19, en Ehpad, publiés le 13 novembre 2020 ? [10] Cette étude concluait à une diminution de la mortalité de 56 % [11] pour les patients traités (p = 0,02, aOR). Une revue de la littérature des traitements par polythérapies, chez les personnes âgées, annonce la possibilité de réduire la mortalité covid d’au moins 60 % pour ce type de patients [12]. Cette revue a été publiée le 5 juin 2021.
     
  • L’État a-t-il révisé sa politique de « vaccination » contre le covid-19, lorsqu’à l’aide des données d’organismes d’État (Epiphare, ANSM, INSEE, ministère de la Santé), on s’apercevait qu’il y avait plus d’effets indésirables graves suite aux « vaccins » pour les 50-74 ans que d’hospitalisations pour covid-19 évitées ? [13]
     
  • Au vu de tous ces éléments, quel est le sens de l’autorisation du Rivotril® en Ehpad, que certains médecins ou pharmaciens considèrent comme l’organisation d’ « euthanasie » chez nos aînés, depuis de début de l’ère « covid » ? [14][15][16][17][18][19][20][21][22][23].

En ce qui concerne la chimioprophylaxie et les traitements ambulatoires précoces du covid-19 pour nos aînés, avant de baisser les bras, encore eût-il fallu les lever ?

Dans le fascicule de campagne de Brigitte Bourguignon, on peut lire « nous irons plus loin ».

Avec vous

En ce qui concerne la chimioprophylaxie et les traitements ambulatoires précoces du covid-19 pour nos aînés, il semble en effet réalisable de pouvoir dépasser la ligne de départ.

Mais… Peut-être faut-il comprendre cette promesse au second degré ?

Références :
[1] https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19
[2] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/prophylaxie-du-covid-19-la-vitamine-d-et-le-zinc-plus-efficaces-que-les-vaccins
[3] https://www.mdpi.com/2072-6643/12/11/3377/htm
[3b] https://www.aging-us.com/article/202307/text
[4] https://www.francesoir.fr/societe-sante/la-vitamine-d-pour-tous-reclamee-par-des-experts-pour-eviter-les-formes-graves-de
[5] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S096007602030296X
[6] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960076021001515
[7] https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003999
[8] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S015196382030627X
[9] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/covid-19-les-francais-savent-ils-des-2020-possible-soigner
[10] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920304301
[11] https://c19hcq.com/ly.html
[12] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0306987721001419
[13] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/plus-deffets-indesirables-graves-suite-aux-vaccins-que-dhospitalisations-covid
[14] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-scandale-du-rivotril
[15] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-societe-sante/deux-medecins-ont-soigne-et-gueri-leurs-patients-covid-menaces-par
[16] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-ndeg33-combien-de-morts-sur-ordonnances-en-ehpads-ou-domicile-avec-le
[17] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/au-secours-le-droit-deuthanasier-nos-aines-en-ehpad-revient-dans-le-decret-du-16
[18] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/du-traitement-de-la-covid-19-leuthanasie-hydroxychloroquine-remdesivir-et
[19] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/rivotril-et-ehpad
[20] https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/pr-paul-trouillas-ses-actions-concernant-le-plaquenil-et-le-rivotril
[21] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-ndeg52-la-surprescription-des-3-benzodiazepines-injectables-rivotrilr
[22] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-ndeg73-leuthanasie-active-du-grand-age-sest-tres-certainement
[23] https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/euthanasie-active-domicile-ehpad

À LIRE AUSSI

Image
Rivotril
Le scandale du Rivotril
TRIBUNE — “L'état de crise permanent” que nous vivons depuis deux ans a jusqu’ici permis au pouvoir en place de continuer son rouleau compresseur sans permettre à quic...
11 mai 2022 - 13:01
Opinions
Image
Jeune médecin
Depuis 2021 le monde est-il a-normal? Qui se souvient de sa première année de médecine?
TRIBUNE — En termes de santé publique, depuis le printemps 2021, des signaux statistiques alertent sur le caractère mathématiquement anormal de certains pays de la pla...
08 juin 2022 - 19:53
Opinions
Image
Balance bénéfice-risque : et le soin ?
Plus d’effets indésirables graves suite aux "vaccins" que d’hospitalisations Covid évitées pour les 50-74 ans ? Et le soin ?
TRIBUNE - L’organisme EPI-PHARE a publié le 11 octobre 2021 deux rapports pour évaluer l’efficacité de la « vaccination » à prévenir les formes graves de Covid-19. Un ...
01 novembre 2021 - 13:30
Opinions
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don