Et si les manifestations gagnaient à proposer des espaces pour parler ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Et si les manifestations gagnaient à proposer des espaces pour parler ?

Publié le 30/07/2021 à 16:20
Pixabay License
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Romain Pauc, pour FranceSoir
-A +A

TRIBUNE - L’action peut se faire par la parole, l’échange de connaissances entre manifestants. De plus en plus de personnes viennent se rassembler avec les mêmes valeurs. En revanche, chacun pourrait échanger et interagir davantage avec l’autre. Ces évènements sont comme des conférences où l’on écoute les intervenants et parle majoritairement avec les personnes qui les ont accompagnés ou qu’ils connaissent déjà.

On en revient en partie à ce que l’on connaît de la société actuelle : on parle peu aux gens que l’on ne connaît pas. Une idée pourrait être que les déclarants et les animateurs des manifestations annonceraient entre deux allocutions, que l’on prendrait 30 minutes environ, par exemple, pour que les gens discutent avec la ou les personnes à côté d’elle, dans la foule. Le collectif Paris pour la liberté avait déjà impulsé cela dans une de leur édition.

En renforçant les liens entre les manifestants, cela permettrait également d’échanger des connaissances sur les sujets abordés dans cette protestation. De partager des informations, que l’un et l’autre n’ont peut-être pas vues. Une discussion normale qui pourrait être impulsée par les organisateurs et animateurs. Ce mois-ci, beaucoup manifestaient pour la première fois.

En effet, les évènements des samedis 17 et 24 juillet derniers ont vu arriver beaucoup de citoyens venus pour la première fois. Ils nous racontaient s’être déplacés car les mesures prises étaient beaucoup trop graves selon eux, trop liberticides, ils n’avaient jamais vu de telles politiques auparavant.

Un dernier point à cet article, est de rassembler les manifestations. Le samedi 24 juillet, trois manifestations contre les mesures politiques actuelles étaient dispersées dans Paris, en comptant celle du déclarant Stéphane Espic, autre figure des Gilets jaunes. Oui, il y a de fortes divergences d’opinions politiques entre les protestataires contre ces mesures de privations de liberté, mais faut-il confondre les débats ? La liberté démocratique est apolitique, ces manifestations doivent le rester. Les Gilets jaunes étaient peu enclins à se présenter, dans les manifestations, aux côtés de Florian Philippot, ancien bras droit de Marine Le Pen, et aujourd’hui président et fondateur du parti politique les Patriotes, toujours situé politiquement à droite et extrême droite.

Il y a forcément à un moment ou un autre, des divergences politiques, mais les mesures liberticides actuelles sont anti-démocratiques et doivent réunir les pro-démocratie de tous horizons.

Auteur(s): Romain Pauc, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Il faut inciter les gens à parler entre eux aux manifestations et échanger des connaissances.

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir