Hommage émouvant au Dr Arnaud de Châteaubriant, convoqué par l'Ordre des médecins

Hommage émouvant au Dr Arnaud de Châteaubriant, convoqué par l'Ordre des médecins

Publié le 07/11/2021 à 13:40 - Mise à jour à 13:41
ID Photo
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ReinfoCovid NC, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

TRIBUNE - Place des Cocotiers, 17 h 45. Jeudi 4 novembre 2021.

En plein cœur de la ville de Nouméa, une vaste esplanade en pente douce, entièrement piétonnière… Ce soir, ils sont 300 fervents et sympathisants à s'être regroupés là, à côté du kiosque à musique. Beaucoup sont ici pour tendre les mains afin de saisir le sens des choses quand celui-ci se dérobe, se replie, s’enfuit de l’autre côté du verbe. Oui, de nos jours tout est dans les replis. Une décision peut en cacher une autre. C’est la tendance intellectuelle et politique du moment. Et, les médias s’emparent de tout, à l’excès.

Les regards semblent tissés de rosée et de gratitude, alors on ose les dérouler, d’autant qu’ils demeurent les seuls espaces d’expression au-dessus de l’infâme bâillon.

Un lourd dispositif des forces de l’ordre juxtapose deux réalités. Ce soir, ils sont 300 à être venus. Pour lui, le docteur Arnaud De Châteaubriant, qui refuse d’être un acteur passif du monde. Pour lui, le soutien, les encouragements, la gratitude, l’hommage.

Ici, la vidéo de son arrivée sur place, prise par Sylvain Gleye :

Son erreur : avoir osé s’exprimer publiquement en faveur des traitements pour le Covid. Il est convoqué par l’Ordre des médecins. Le jour est arrivé, l’homme traverse l’esplanade, soutenu et acclamé. Quelques mots devant des micros avant de gravir les escaliers qui le conduiront à une conciliation à la suite d’une plainte collective de 41 médecins.

Devant le 27 rue de Sébastopol, le haut de la place des cocotiers s’illumine de toute la ferveur d’une foule émue par ce médecin intègre pour qui la liberté de soigner, la liberté de prescrire et la liberté de s’exprimer ont tout leur sens.

Quelques heures plus tard, il ressort de son audience. La foule est toujours présente :

Auteur(s): ReinfoCovid NC, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Dr Arnaud de Chateaubriand arrive à son audience, jeudi 4 novembre, à Nouméa.

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir