Les Français de Londres parlent aux Français et aux Anglais

Auteur(s)
Fanny Noël pour FranceSoir
Publié le 22 décembre 2020 - 16:09
Image
londres
Crédits
Unsplash
Les Français de Londres parlent aux Français et aux Anglais
Unsplash

Tribune : La fin de l’année n'a rien de festif pour les Français de Londres. Entre les interminables négociations autour d’un éventuel accord sur le Brexit et les dernières virevoltes du gouvernement dans la gestion du Covid, il est difficile de ne pas se sentir déprimé.   Depuis 4 mois les Anglais nous traitent comme des pestiférés en nous demandant de nous mettre en quarantaine à notre retour d’Europe, confirmant l’adage bien anglais que “tous les problèmes viennent du continent”. Nous voici maintenant interdits de venir en Europe.

Nombreux sont les français qui ont définitivement quitté la perfide Albion après plusieurs mois d’isolement et d’incertitudes liés au cocktail punitif Covid + Brexit. 

La gestion catastrophique de la pandémie par Boris Johnson et sa clique d’Eatoniens, tout aussi incapables de gérer la pandémie que les négociations du Brexit, a mis un terme a l'aventure anglaise de beaucoup d'Européens.

Et on les comprend.

Toutes les récentes décisions du Gouvernement nous ont conduit dans la mauvaise direction. Les pubs, restaurants et magasins ont à peine eu le temps de réouvrir, d’installer leur décoration de Noel, qu'ils doivent à nouveau fermer leurs portes, les cas de covid ayant retrouvé un niveau supérieur à fin octobre, renversant la tendance et les effets d’un mois de confinement national. 

La 3eme vague a déjà commencé dans une grande partie du pays. Un confinement national de plusieurs mois est déjà pressenti.

Même le plus flegmatique des Anglais a perdu patience et surtout confiance dans le gouvernement de "Boris". Les revirements incessants de dernière minute, la succession de règles obscures et leur libre interprétation, les décisions prises dans l'urgence de la pandémie et l’argent dépensé pour des équipements de protection inutilisables ne sont que quelques exemples de la longue liste des erreurs commises par un premier Ministre dépassé par les évènements, mal conseillé, manipulé par les "back benchers"  brexiteurs de son parti et hors de sa zone de compétence. 

Personne n’a envie d’être à la tête d’un gouvernement en ce moment, mais on est en droit de se demander si n’importe quel British muni d'un peu de "common sense" ne ferait pas un meilleur travail. Boris, et l'Angleterre derrière lui, est en train de se rendre compte qu'il ne suffit malheureusement pas de maîtriser l’art du débat pour prendre les bonnes décisions. Qu'il ne suffit pas d'être un admirateur de Churchill pour avoir son talent de persuasion et son leadership, et que toute mauvaise nouvelle, même annoncée avec un ton de vainqueur, est devenue insupportable.

À quelques heures de la fin de quatre ans de la période de transition pour le Brexit, aucun accord n’a été signé avec l’Europe, des centaines de camions sont bloqués à Calais et Douvres et l’Angleterre n’a jamais été autant isolée. Elle est comme un bateau de la Royal Navy à la dérive et qui commence à sombrer pendant que son capitaine continue de chanter des "Christmas carols". On est loin du “Get back control” promis par un candidat plus ambitieux pour sa carrière personnelle que pour la santé de son pays.

Merry Christmas Mr Johnson!

(ndlr : Boris Johnson est le premier ministre britannique)

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Prise d'otage
Prise d'otages de nos libertés fondamentales
Au nom de la défense de la France et de la Liberté et afin de respecter la valeur première de notre devise ainsi que la seconde Egalité.  Le premier ministre Jean Cas...
22 décembre 2020 - 01:30
Opinions
Image
Drosten
Christian Drosten : l'heure des comptes ?
TRIBUNELe "Monsieur Corona" allemand, le virologue Christian Drosten, va devoir répondre devant la justice des prémisses faussés de la gestion de crise. Il est poursui...
21 décembre 2020 - 17:41
Opinions