L'heure de vérité de M. Véran

L'heure de vérité de M. Véran

Publié le 06/11/2020 à 14:25
BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Alain Tranchant pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Tribune : Les 3 et 4 novembre, le Ministre de la Santé a été destinataire de deux lettres relatives à la vente et à l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19.

La première émanait de Sanofi qui, "afin de préserver l'intérêt et la sécurité des patients", s'en remettait "à la sagesse du Gouvernement et plus spécifiquement de votre Ministère, seul légitime pour trancher cette question délicate" : la fourniture de l'hydroxychloroquine à l'IHU Méditerranée. Qu'en termes surprenants ces choses-là sont-elles dites, alors qu'en janvier 2020 ce produit était en vente libre dans les pharmacies, et cela depuis des décennies ...

 

L'autre courrier était signé du Professeur Raoult. Soulignant qu'en l'absence de livraison par Sanofi "nos patients n'ont plus accès au traitement", le Directeur de l'IHU demandait au Ministre "l'autorisation d'ouvrir le marché de l'hydroxychloroquine à la concurrence internationale (Novartis, Sandoz, Mylan)". Véritablement un autre scandale s'il fallait en arriver là ...

 

Ceci pour les textes. Et cela pour le contexte.

Dans une vidéo, le Professeur explique qu'il est "obligé de se battre régulièrement pour avoir du Plaquénil" et qu'il a "fini par demander maintenant que soit clarifiée la position de Sanofi vis à vis du Ministère".

 

Le laboratoire Sanofi est-il en droit de livrer l'IHU en hydroxychloroquine ? "J'espère que le Ministre va répondre à cette question. Comme ça, on verra qui ment dans cette histoire", dit Didier Raoult.

 

Est-ce Sanofi qui, prenant prétexte de "consignes" ou d'"interrogations", pratique le "refus de vente" et prend ainsi des risques ?

Est-ce le Ministère qui, "après avoir pris des arrêtés nous autorisant à utiliser ce médicament" (...) empêche les livraisons "par une relation biaisée avec Sanofi" ?

 

"Il faut clarifier cette situation", conclut le Professeur Raoult.

 

Pour M. Véran, l'heure de vérité a donc sonné.

 

Dans les jours à venir, car il n'est nul besoin de semaines pour prendre une décision somme toute relativement simple, l'impartialité et l'indépendance de l'Etat pourront être mesurées à l'aune de la réponse, ou de l'absence de réponse, de M. Véran.

Auteur(s): Alain Tranchant pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Olivier Véran

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir